F1 2015 : McLaren-Honda présente sa nouvelle MP4-30

Voir le site Automoto

La MP4-30, nouvelle monoplace de McLaren-Honda qui participera à la saison 2015 de Formule 1 avec à son bord l'Espagnol Fernando Alonso et le Britannique Jenson Button.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-01-29T12:30:00.000Z, mis à jour 2015-01-29T19:01:40.000Z

Après Williams et Lotus, McLaren-Honda a dévoilé sa nouvelle MP4-30 pour la saison 2015 de Formule 1, une monoplace destinée à ramener le team de Woking aux avant-postes et qui sera pilotée par l'Espagnol Fernando Alonso et le Britannique Jenson Button.

Le 15 mars prochain, la saison 2015 de Formule 1 démarrera en trombes avec le Grand Prix d'Australie, épreuve semi-urbaine souvent très spectaculaire. Mais avant les premiers coups de roues échangés sur la piste, les écuries doivent honorer le traditionnel bal des présentations de leurs nouvelles monoplaces. Ce jeudi 29 janvier, c'est McLaren-Honda qui s'y est collée en présentant sa très attendue MP4-30, une voiture destinée à ramener le team de Woking sur le devant de la scène après deux années catastrophiques.

>> F1 2015 : La McLaren-Honda MP4-30 en images officielles

Le début d'une nouvelle ère

A vue d'œil, la monoplace 2015 de McLaren-Honda est pour l'instant la plus belle des voitures présentées jusqu'ici, notamment grâce à son museau allongé sans pointe au bout du nez comme l'an passé. De quoi rendre la MP4-30 plus "raffinée" que la Lotus E23 Hybrid ou encore la Williams FW37 (même si le tout fait quand même un peu trop "toboggan"). Au niveau de la livrée, le gris a été conservé et se voit combiné avec du noir plus présent et des parements rouges pour saluer l'arrivée du motoriste japonais.

Mais bien au-delà de sa nouvelle livrée, la nouveauté la plus attendue de cette MP4-30 n'est autre que son V6 turbo hybride fourni par Honda. De retour dans l'élite automobile après avoir quitté la Formule 1 en 2008, la marque japonaise entend bien démarrer une nouvelle ère tout en n'oubliant pas son glorieux passé avec McLaren. De 1988 à 1992, la firme de Woking et le motoriste nippon ont signé les plus belles lignes de l'histoire de la Formule 1, avec comme point d'orgue le duel fantastique opposant le Brésilien Ayrton Senna au Français Alain Prost.

Au final, quatre titres de champion du monde et 44 victoires sont tombés dans l'escarcelle de l'association anglo-japonaise et il faudra attendre Ferrari et les années 2000 pour voir à nouveau une écurie dominer autant son sujet dans la discipline reine du sport automobile. Si retrouver un tel bilan semble presque impossible aujourd'hui tant l'avance prise par Mercedes est colossale, jouer la gagne sera sans aucun doute l'un des objectifs à moyen terme de l'écurie dirigée par Ron Denis et Éric Boullier.


Un duo de pilotes complémentaires
Pour mener à bien un projet aussi ambitieux, encore faut-il avoir une pointure au volant. Et à ce niveau-là, McLaren-Honda a frappé fort en ramenant à Woking l'Espagnol Fernando Alonso. Avec le Britannique Lewis Hamilton, le double champion du monde est considéré fort justement comme le meilleur pilote du plateau. Plus mature et de plus en plus fort au fil des années, le natif d'Oviedo rattrapera certainement le temps perdu lors de son unique saison passée chez le team anglais où les querelles avec Ron Dennis ont fait les choux gras de l'impitoyable presse britannique.

Avec Alonso à bord, McLaren-Honda dispose ainsi d'un pilote rapide et très populaire auprès du grand public. Pour épauler un tel calibre, l'écurie aux 12 titres pilotes et 8 succès constructeurs a choisi de reconduire pour la 6e année consécutive son métronome, l'Anglais Jenson Button. Si le champion du monde 2009 est moins flamboyant que l'Espagnol, son flegme typiquement britannique et sa science du pilotage en font un coéquipier modèle capable d'aller chercher les gros points et jouer la victoire quand l'opportunité se présente.

Reste à savoir si le nouveau moteur Honda s'acclimatera à la MP4-30 construite par le team de Woking. Lors des essais de fin de saison qui se sont déroulés en novembre dernier à Abu Dhabi, la monoplace "laboratoire" lancée par McLaren-Honda n'a pas pu effectuer un seul tour chronométré, la faute à de nombreux problèmes électriques dans le système de l'unité de puissance. Espérons pour l'écurie anglaise que les choses se dérouleront mieux le 1er février prochain lors premiers essais hivernaux de la saison 2015 de Formule 1 qui se dérouleront en Espagne sur le circuit de Jerez.

Insolite - F1 : McLaren se la joue "Retour vers le futur"

F1 2015 : le son du nouveau moteur Honda !