Dans l'actualité récente

F1 2016 : suite au fiasco, retour à l’ancien système des qualifications

Voir le site Automoto

F1 Départ GP Bahrein 2015
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-03-23T11:21:55.294Z, mis à jour 2016-03-23T11:22:02.858Z

Le nouveau format des qualifications, intronisé lors du coup d’envoi de la saison 2016 en Australie, a été vivement critiqué par tout le monde. Il devrait céder sa place à l’ancien système dès la prochaine course.

Les qualifications devraient retrouver leur ancien visage dès Bahrein, suite au fiasco enduré en Australie.  

Retour à la case départ 

Des pilotes piégés, un spectacle plus terne qu’escompté, une séance terminée 4 minutes avant la fin du chronomètre, des patrons d’écurie estomaqués… Le nouveau format des qualifications a provoqué un véritable tollé, si bien que l’ancien système fera son retour dès le prochain Grand Prix, à Bahrein. Les directeurs ont pris cette décision à l’unanimité, juste avant le départ de la course à Melbourne. Le Groupe stratégie de la F1 et la FIA n’ont plus qu’à officialiser la bonne nouvelle, même s’ils peuvent encore s’y opposer...

« C’est de la m**** » 

« C’est de la m**** ! » clamait Sebastian Vettel, troisième temps samedi, au sortir des qualifications. L’Allemand, tout comme son coéquipier Kimi Räikkönen, n’a effectué qu’un seul tour chronométré lors de la Q3, alors qu’il avait largement le temps d’améliorer sa performance. Malgré les première et deuxième places de ses pilotes, Toto Wolff, patron du team Mercedes, s’est également insurgé, « Je suis la première personne à dire qu’il ne faut pas critiquer la Formule 1, mais ce format est naze. » Même son de cloche chez Bernie Ecclestone, argentier de la F1, «  J’ai regardé les qualifications depuis mon poste de télévision, mais je dois vous avouer que je n’étais pas très emballé par ce nouveau format dès le départ. C’était assez pourri, a-t-il ajouté. Mais c’est ce que nous avons pour le moment, jusqu’à ce que nous puissions le changer. »  

L’alternative proposée par Bernie

Le retour à l’ancien système devrait profiter aux Mercedes, qui dominent les qualifications comme jamais depuis le passage au V6 Turbo. Bernie Ecclestone le sait mais a une idée pour briser l’hégémonie, « Mon idée est très simple. Je veux prendre le résultat de la dernière course, et le vainqueur aurait plusieurs secondes ou plusieurs dixièmes de seconde qui seraient ajoutés à son temps des qualifications. Cela le mettrait en sixième ou septième position sur la grille, même s’il réalisait le meilleur temps de la séance, et cela permettrait d’avoir une course animée pendant au moins la moitié du Grand Prix. Il aurait de toute façon toujours de bonnes chances de remporter la course. » a-t-il confié dans les colonnes d’Autosport. Un départ dans le trafic avec les risques que cela comporte ? Pas sûr que les Flèches d’Argent soit pour...

Pendant ce temps, chez Renault :