F1 2017 : 1er jour d’essais sous le signe de Mercedes à Barcelone

Voir le site Automoto

Valtteri Bottas Mercedes essais F1 Barcelone 2017
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2017-02-27T15:57:47.599Z, mis à jour 2017-02-27T17:16:59.465Z

La Mercedes de Lewis Hamilton a dominé la première journée d’essais privés de Barcelone (Espagne) de la saison 2017 de Formule 1, où les monoplaces ont donné leurs dernières nouveautés, dont des ailerons “en T” inédits.

Ce lundi 27 février a inauguré la saison 2017 de Formule 1, les monoplaces faisant leurs premiers roulages sur le circuit de Barcelone (Espagne). L’occasion de remarquer les versions définitives, des ailerons inédits, et un premier aperçu des performances


Les ailerons en T dominent

Ferrari avait fait la surprise lors de sa présentation jeudi dernier avec un aileron implanté sur la fin de la dorsale. Ce lundi, nous apprenons que ce n’est pas (ou plus…) une exclusivité de la Scuderia, car Williams et Haas ont également suivi la même voie, tandis que Mercedes a pris le risque de l’intégrer via un pied spécifique, entre la dorsale et l’aileron arrière.


Côté performances, l’écurie championne a été la plus productive via 79 cumulés par Valterri Bottas s'ajoutant aux 73 de Lewis Hamilton. Le Britannique a conclu le meilleur chrono en 1'21.765, soit 1 dixième de mieux que la Ferrari SF70-Hde Sebastian Vettel ayant assuré 128 tours, et 3 dixièmes plus rapide que la FW40 de Felipe Massa. Enfin, la Haas VF17 de Kevin Magnussen prend le 4è temps, à plus d'une seconde. A noter, les chronos sont meilleurs que ceux de l'an dernier, confirmant les attentes de nouvelles monoplaces beaucoup plus véloces.




Plus loin, Daniel Ricciardo sur Red Bull s'octroie le 6ème chrono (+1''161) derrière celui de Bottas, Sergio Pérez et la Force India sont encore timides (+1''944), suivis de Carlos Sainz à sa Toro Rosso SRT12 à sa livrée nouvelle génération (+2''729), puis de Nico Hülkenberg (Renault) et Fernando Alonso (McLaren) à plus de trois secondes ainsi que Marcus Ericsson (Sauber) fermant la marche à plus de 5 secondes.



McLaren à la peine

Côté déboires, Red Bull et sa RB13 au nez à ouverture a très peu roulé en matinée, Ricciardo ne bouclant que 8 tours, et McLaren a subi un problème de pression d’huile sur sa MCL32 orange, Fernando Alonso ne pouvant pas s’échauffer avant la deuxième partie d’après-midi et affichant 29 tours seulement, d'où les chronos décevants.



Demain mardi, les essais se poursuivront avec notamment les Français Esteban Ocon (Force India) et Romain Grosjean (Haas).