F1 2017 : Le bilan des Essais hivernaux

Voir le site Automoto

Kimi Räikkönen lors des Essais Hivernaux 2017
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2017-03-11T11:53:43.961Z, mis à jour 2017-03-11T14:46:26.622Z

La deuxième séance des Essais hivernaux 2017 de la F1 s'est achevée le vendredi 10 mars à Barcelone. Et Ferrari a surpris les observateurs en réalisant les meilleurs chronos, devançant Mercedes !

Comme c'est la tradition depuis quelques années, le circuit de Barcelone a accueilli les Essais hivernaux de la Formule 1. Après une première séance du 27 février au 2 mars, les écuries ont remis le couvert du 7 au 10 mars. Alors que faut-il retenir de ces Essais ? Pour vous, Automoto fait le bilan.

Räikkönen, meilleur temps de l'hiver

Ferrari est LA bonne surprise de l'hiver. Dans les rangs de la Scuderia, il y a même de quoi pavoiser puisque les deux meilleurs temps absolus sont l'œuvre de Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel. C'est d'ailleurs lors du dernier jour que le pilote finlandais a réalisé la meilleure marque de ces Essais avec un temps de 1'18''634. Avec des gommes super-tendres, il a chipé le meilleur chrono à son coéquipier, réalisé la veille : 1'19''310 avec des pneus ultra-tendres.

Le moteur Ferrari fait d'ailleurs le bonheur des clients de la Scuderia comme Haas et Sauber. Ainsi, Gunther Steiner, le team principal du Haas F1 team, s'est dit impressionné des progrès accomplis par le V6 Ferrari : « Le moteur, la boîte de vitesses n'ont connu aucun soucis et rien n'a dû être remplacé en cours de semaine. Une telle fiabilité, c'est juste incroyable. Si l'on compare cette année avec la précédente, Ferrari a beaucoup progressé. »

Mercedes est dans le coup

Ferrari devra tout de même se méfier de Mercedes qui a également frappé les esprits. Mercedes est en effet l'écurie qui a le plus roulé, montrant, une fois de plus, la fiabilité de son moteur. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les clients de la marque à l'étoile, comme Williams et Force India, ont eux aussi accumulé les kilomètres.

McLaren à la peine

Hormis les bonnes prestations de Ferrari et Mercedes, on relève le calvaire de l'écurie McLaren Honda. Le problème est cependant trouvé : le moteur Honda, sujet à de nombreuses pannes.

Fernando Alonso s'est même montré très critique envers le motoriste nippon : « Toute l'équipe est prête pour Melbourne. Tout le monde dans l'équipe est prêt pour la victoire, excepté Honda. Avec notre manque de vitesse de pointe, nous pouvons passer tous les virages à fond... Nous perdons pour le moment 30 km/h dans les lignes droites. »

F1 2017 : La MCL32, monoplace McLaren, est bien vêtue d’orange !

Le règlement technique critiqué

On retiendra également les querelles liées au nouveau règlement technique. Les ailerons requins et les T-Wings divisent le paddock. Chris Horner, le directeur de Red Bull, s'est prononcé contre ces appendices aérodynamiques : « Ma seule déception, c'est que ça aurait été sympa de se débarrasser de ces ailerons de requin et en forme de moustache ! Peut-être qu'il en est encore temps, parce que c'est dommage que cela détourne légèrement notre attention de l'esthétique de toutes les voitures, et tout le monde serait affecté de la même façon. »

La FIA a d'ailleurs contraint l'écurie Renault à retravailler son aileron arrière avant le début du championnat.

Enfin, ce nouveau règlement pose la question du spectacle. Hors, le triple champion du monde Lewis Hamilton est très inquiet sur les possibilités d'effectuer des dépassements : « J'ai suivi plusieurs voitures et c'était dur de rester au contact », a déclaré le pilote anglais !

« Pour le moment, les pneus sont tellement durs qu'ils ne se dégradent pas, ils tiennent, ils tiennent. Donc le plus probable et qu'on fera beaucoup plus souvent un arrêt, parce qu'il y a moins de dégradation, et qu'il y ait moins de dépassements. C'est mon avis mais je peux me tromper. On verra », a-t-il ajouté. Bien évidemment, on espère qu'il se trompe et qu'il y aura du spectacle ! Rendez-vous le dimanche 26 mars à 7h00 du matin heure française pour le premier Grand Prix de la saison, à Melbourne, en Australie.

[Les monoplaces de Formule 1 en 2017]