F1 2017 : Avec le Canada mais sans la Malaisie et Singapour ?

Voir le site Automoto

GP Canada
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2016-11-24T11:17:38.384Z, mis à jour 2016-11-25T09:28:14.636Z

En septembre 2016, la FIA dévoilait le calendrier provisoire de la saison 2017 de Formule 1. Deux mois plus tard, on en sait un peu plus, notamment sur la présence de la manche canadienne.

En 2016, les pilotes de Formule 1 ont participé à 21 courses. Qu'en sera-t-il en 2017 ? Pour le moment, l'incertitude règne concernant plusieurs épreuves.

[VIDEO - Les monoplaces de Formule 1 en 2017]

Le Canada sera bien de la partie

Lors de la publication du calendrier provisoire de la saison 2017, le Grand Prix du Canada était classé dans la catégorie « sous réserve ». Mais que les Canadiens se rassurent : il y aura bien une édition à Montréal en 2017. C'est le maire de la ville en personne, Denis Coderre, qui a annoncé la bonne nouvelle sur son compte Twitter.

Un accord de principe a été trouvé entre la FOWC et Octane, le promoteur du Grand Prix. « La Formule 1 est extrêmement importante pour moi. Ça fait partie des grands événements incontournables qui font de Montréal la métropole qu'elle est », a déclaré Denis Coderre lors d'une conférence de presse dans le hall de l'hôtel de ville.

[ARCHIVE : Le Grand Prix du Canada 2012]

La course est programmée pour le 11 juin sur le circuit Gilles-Villeneuve. Et le passionné public canadien pourra admirer un pilote local : Lance Stroll, qui sera titulaire chez Williams en 2017.

Formule 1 : pénalités, départs sous la pluie, calendrier, la FIA dessine la saison 2017

2017, avant-dernier GP de Malaisie !

Hormis le Grand Prix du Canada, deux pays asiatiques sont dans l'expectative pour accueillir la F1 : la Malaisie et Singapour. Présente depuis 1999 au calendrier de la F1, la manche malaisienne ne passionne plus les locaux :
la fréquentation du circuit de Sepang est en baisse ainsi que les audiences télévisuelles. Le gouvernement malaisien hésite donc à poursuivre l'aventure de la F1 afin de privilégier le MotoGP, dont le succès populaire reste intact dans ce pays d'Asie du Sud-Est.

Ainsi, le ministre du Tourisme et de la Culture, Nazri Abdul Aziz, a fait savoir lundi que l'accord ne serait pas prolongé : « Le contrat actuel couvre la période 2016 à 2018. Une fois qu'il sera terminé, il n'y en aura plus. Le public pour la F1 est en baisse et il y a moins d'attractivité désormais. Nous dépensons 300 millions de ringgits [environ 64 millions d'euros]. Les coûts pour accueillir la F1 se sont multipliés par dix depuis la première fois que nous l'avons reçue. »

La F1 sera donc bien présente en Malaisie en 2017 mais ce sera l'avant-dernière édition si l'on se base sur les propos de Nazri Abdul Aziz. Et comme si cela ne suffisait pas, le pays voisin, Singapour, songerait lui aussi à se retirer.

Ecclestone met la pression sur Singapour

C'est en effet ce qu'a affirmé Bernie Ecclestone à Auto Motor und Sport : « Regardez ce que nous avons fait pour Singapour. Oui, le Grand Prix a coûté beaucoup d'argent à Singapour, mais nous leur en avons donné beaucoup aussi. Singapour est soudainement devenu plus qu'un aéroport pour voyager quelque part. Maintenant, ils pensent avoir atteint leur objectif, et ils ne veulent plus de Grand Prix. »

Cette déclaration a fait l'effet d'une bombe du côté de la cité-état et Ecclestone a tenu à clarifier ses propos. Contacté par le journal singapourien Straits Times, il a ainsi déclaré : « Tout le monde est heureux d'aller à Singapour et nous ne voulons pas perdre Singapour du calendrier. Mes mots ont été sortis de leur contexte et mal interprétés. Ce que j'ai dit est simple et peut être résumé comme suit : aucune décision n'a pour le moment été prise. Les négociations sont en cours et nous devrions prochainement aboutir à un accord, avant la fin de l'année, j'en suis certain. Nous voulons garder Singapour au calendrier pendant encore de nombreuses années. »

On peut donc en déduire que le Grand Prix de Singapour figurera au calendrier 2017. Et si l'épreuve est présente en 2018, Singapour pourra fêter en grande pompe les dix ans de son Grand Prix.

F1 : Chase Carey veut trois Grands Prix aux États-Unis

Un Grand Prix de F1 nocturne à Las Vegas ? C'est le souhait de Liberty Media !