Dans l'actualité récente

F1 2017 : La folie du remplacement de Rosberg chez Mercedes

Voir le site Automoto

 19I2939 D334873
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-12-10T11:06:41.210Z, mis à jour 2016-12-10T11:06:43.195Z

Nico Rosberg a mis la pagaille dans le paddock de la F1 après l'annonce de sa retraite surprise. Les candidats à sa succession sont nombreux, qu'ils soient sérieux ou non.

La retraite surprise de Nico Rosberg a plongé le monde de la F1 dans l’ébullition découlant d’un suspens insoutenable : qui va le remplacer pour tenir tête à Lewis Hamilton la saison prochaine ? La question qui entraîne la folie du côté de chez Mercedes.

Alonso, le gendre idéal

On ne remplace Nico Rosberg, frais champion du monde capable de remporter des courses, par n’importe qui. Avec le nouveau règlement, Mercedes ne sait pas si son hégémonie perdurera encore lors des futures courses. Dès lors, il lui faut assurer le coup en optant pour un top pilote, pas un simple numéro 2. Voilà pourquoi Fernando Alonso, qui traîne sa misère malgré quelques fulgurances chez McLaren, apparaît comme le candidat idéal même si le spectre de sa relation houleuse avec Lewis Hamilton en 2007 a de quoi refréner les envies de Mercedes. Mais l’écurie allemande veut dominer, l’Espagnol l’y aidera comme personne. Toutefois, Flavio Briatore a récemment pris la parole, annonçant qu’Alonso ne rejoindra pas les Flèches d’Argent, « Fernando ne sera pas dans une Mercedes en 2017. Tout le monde pense toujours à lui quand une bonne voiture est libre, et c’est flatteur, mais nous avons un contrat avec McLaren et nous allons le respecter. » Pourtant, Alonso pourrait rêver d’un titre en allant rejoindre Lewis Hamilton…

Pascal Wehrlein, en pole position

« Pascal est celui qui possède le plus d'expérience. Il a passé beaucoup de temps au volant de la Mercedes cette année pour aider Pirelli à développer ses pneumatiques de 2017 et le promouvoir chez Mercedes pourrait être un très bon choix » voilà ce qu’affirme Aldo Costa, en charge de l’ingénierie chez Mercedes, quand il parle de Pascal Wehrlein dans les colonnes du magazine Autosprint. Le jeune pilote est, à l’heure actuelle, le plus cité parmi les postulants au baquet laissé vacant par Nico Rosberg. S’il a l’avenir pour lui, il n’a certainement pas l’expérience pour tenir tête à Lewis Hamilton et remplir toutes les conditions nécessaires. Ce serait un sacré pari pour Mercedes, un pari d’avenir même, soit le genre qui ne serait pas payant tout de suite mais plus tard. Aux côtés d’un triple champion du monde comme Hamilton, l’ex-coéquipier d’Esteban Ocon aurait de quoi s’aguerrir pour prendre la relève. Tant pis si c’est un poil trop tôt.

Les autres candidats

Qu’on se le dise, ni Daniel Ricciardo ni Max Verstappen n’iront chez Mercedes la saison prochaine : les deux ont leur contrat verrouillé chez Red Bull et la prochaine monoplace est promise à de belles batailles sur la piste, avec un retour au premier plan en ligne de mire. Certains regards se tournent plus volontiers vers Sebastian Vettel, décevant chez Ferrari mais possédant un sacré C.V. en plus d’être allemand. Valtteri Bottas, rentré dans le rang au volant de la Williams, est un autre candidat : il a quelques garanties mais ne cochent pas toutes les cases non plus, contrairement à Fernando Alonso ou Sebastian Vettel.

Maldonado, Taki Inoue, Rossi…

Toto Wolff ne risque pas de passer des vacances de Noël tranquilles et son téléphone ne fait que sonner depuis quelques jours. Le second baquet de Mercedes est une place en or et certains s’y verraient bien, à l’image de Pastor Maldonado. Remercié par Lotus après une saison catastrophique en 2015, le Vénézuélien n’a pas hésité à prendre le sien pour appeler le patron du team. Il aurait eu tort de ne pas essayer… Taki Inoue, ex-pilote aujourd’hui âgé de 53 ans , a, lui-aussi, postulé, non sans humour. Le Japonais, passé par MTV Simtek Ford ou encore Hart, revendique 18 départs en Grand Prix pour 0 pole, 0 point et 0 meilleur tour en course. Toujours dans l’humour, Valentino Rossi a indiqué, « Ce serait sympa de remplacer Nico, même si je ne sais pas si cela arrivera. En tout cas, si Toto veut m’appeler, il a mon numéro ! »

L’offre de recrutement insolite

Malgré l’embarras dans lequel Nico Rosberg a plongé les dirigeants, Mercedes s’est offert un petit moment de légèreté en publiant une annonce dans le magazine Autosport. Elle dit, « Une place de pilote s’est libérée dans notre équipe. En tant que membre du team, vous serez responsable des opérations d’une monoplace de F1 durant les courses, ce qui inclut des démonstrations, des tests et les Grands Prix. Vous êtes motivé avec un désir fort de succès et une implication dans le travail en équipe. Idéalement, vous possédez de l’expérience dans des domaines comme le pilotage, le freinage et, plus particulièrement, l’accélération. Posséder un Super Licence FIFA est un gros plus. » Mercedes ne manque pas de rappeler les avantages du métier, à l’instar de l’assurance vie, du service de location de voitures, de la salle de sport et du service de restauration à tarif privilégié. Maintenant, il faudra du sérieux pour choisir le bon pilote.