Dans l'actualité récente

Des F1 plus rapides de 5 à 6 secondes au tour et des ravitallements pour 2017

Voir le site Automoto

F1 Départ GP Bahrein 2015
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-05-15T14:23:00.000Z, mis à jour 2015-05-15T18:41:48.000Z

Le groupe stratégique de la Formule 1 réuni jeudi 15 mai 2015 a donné les grandes lignes des changements intervenants ces prochaines années, comprenant pour 2017 le retour des ravitaillements en carburant, une aérodynamique revue et agressive, un poids réduit ainsi que des moteurs plus rapides et bruyants.

Jeudi 14 mai 2015, le Groupe Stratégique de la Formule 1 s'est réuni à Biggin Hill ( Royaume-Uni) pour discuter des futures évolutions de la catégorie reine du sport automobile. Ce groupe est constitué de 6 membres de la FIA dont le Président Jean Todt, de 6 membres du groupe Formula One dont le dirigeant Bernie Ecclestone, et de 6 représentants d'écuries, les 5 d'office Ferrari, Mercedes, McLaren, Williams et Red Bull, et la meilleure des autres en 2014, soit Force India. Chaque membre possède une voix pour chaque vote.


Retour du ravitaillement
Depuis 2010, la FIA a mis fin aux ravitaillements, laissant pour seule activité dans les stands le changement de pneumatiques, donnant des arrêts frôlant les deux secondes. Cependant, a été décidé par le groupe que le ravitaillement de carburant serait de retour en course. Ainsi, les voitures ne partiraient jamais avec un plein, les stratégies seront beaucoup plus différentes entre les pilotes et écuries, toutefois sans dépasser une quantité maximale, aujourd'hui étant de 100 kg.


Aérodynamique et poids
Probablement sous l'impulsion de Ferrari ayant proposé sa vision de la F1 du futur, le conseil de la F1 promet « des voitures 5 à 6 secondes plus rapides au tour », des performances acquises principalement par les évolutions aérodynamiques, ainsi qu'une « réduction du poids », les monoplaces devant aujourd'hui peser 702 kg minimum.

A cela, le style se révélera « plus agressif ». Façon Lotus Mad Max ?


Moteurs
Depuis le début de saison 2014, les moteurs de Formule 1 sont des V6 1,5 litre hybride turbo, développant environ 750 chevaux, contre les V8 2,4 litres atmosphériques utilisées auparavant. Très critiqués pour leur performance moindre et leur bruit, ces blocs pourraient évoluer, la réunion annonçant « de plus hauts régimes et un bruit accru ». En parallèle, la demande d'un cinquième moteur pour la saison 2015 a été rejetée.

Si le retour des V8 semble improbable, verra-t-on les V6 double turbo de 1.000 chevaux comme soumis précédemment ? Apparemment non, le communiqué indiquant qu'a été décidé « que la stabilité des règles devrait prévaloir relativement aux investissement des constructeurs impliqués dans cette discipline et pour donner de la visibilité aux nouveaux entrants. »


Pneus
Tandis qu'en 2014 Pirelli, seul manufacturier en Formule 1, expérimentait des jantes de 18 pouces contre 13 actuellement (donc plus grands), le comité a décidé que les pneus de 2017 seraient... plus larges !

Plus proche, dès 2016, les écuries « auront le choix libre des deux types de pneus pour piste sèche utilisés pendant le week-end de course (sur 4) », tandis qu'aujourd'hui, c'est Pirelli qui dicte son choix avant chaque Grand Prix.

Enfin, certaines décisions « seront peaufinées dans les semaines à venir » promet le communiqué, et ce avec les autres équipes non présentes à la réunion de ce jeudi, soit avec Toro Rosso, Sauber, Lotus et Manor.