F1 - Abu Dhabi : Vettel sanctionné et relégué en fond de grille !

Voir le site Automoto

Sebastian Vettel
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2012-11-03T19:40:00.000Z, mis à jour 2012-11-03T19:44:49.000Z

Alors qu'il avait réalisé le troisième temps des qualifications samedi après-midi, Sebastian Vettel a été sanctionné pour n'avoir pas rejoint les stands après son dernier tour de piste et partira dernier sur la grille de départ de ce GP d'Abu Dhabi.

Sebastian Vettel a été sanctionné pour un niveau de carburant insuffisant à l'arrivée des qualifications. Il rétrograde donc sur la grille départ, passant de la troisième à la dernière place.

Un stop inattendu
Alors qu'Hamilton était assuré de partir en pole position, Sebastian Vettel s'est stoppé net sur la piste, et ne rejoignant donc pas les stands comme le prévoit pourtant le règlement FIA. Pourtant, l'Allemand avait bien négocié ses qualifications, signant le troisième temps juste derrière son coéquipier chez Red Bull Mark Webber, et surtout trois places devant Fernando Alonso, son rival pour le titre suprême.


Un niveau d'essence insuffisant
A quoi donc a été dû ce stop finalement ? Le problème technique était attendu, mais c'est finalement un souci au niveau de la quantité d'essence qu'il restait dans le réservoir. En effet, le règlement technique prévoit qu'il doit rester dans le réservoir au moins un litre pour pouvoir en contrôler le contenu. Or, il ne restait que 0,85 litre dans celui de Vettel. Après plusieurs heures de discussion, il a été décidé de rétrograder Sebastian Vettel en fond de grille : l'Allemand partira donc dimanche en dernière position, loin loin derrière Hamilton et Fernando Alonso.


Une aubaine pour Alonso ?
Cette rétrogradation de Vettel fait les affaires de Fernando Alonso : en effet, après avoir seulement signé le septième temps des qualifications, l'Espagnol se voit offrir ici une opportunité en or de grapiller des points, voire de dépasser son rival, à 13 points seulement devant lui au classement des pilotes. Pour Vettel, l'objectif sera tout autre : rester concentré pendant toute la course pour gagner des places et rentrer dans les points.

Cette rétrogradation fait mal à Red Bull et son pilote-star Sebastian Vettel, mais fait les affaires de Fernando Alonso sur sa Ferrari. Et surtout, elle permet une fin de saison des plus palpitantes pour le titre suprême.