F1 : Alonso de retour au GP de Malaisie

Voir le site Automoto

Fernando Alonso
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-03-24T09:34:00.000Z, mis à jour 2015-03-24T09:46:21.000Z

Remis de son accident aux essais de Barcelone du 22 février, le pilote espagnol Fernando Alonso a officiellement passé le contrôle médical de la FIA et pourra ainsi courir au Grand Prix de F1 de Malaisie à Sepang sur la McLaren-Honda.

Le 22 février 2015, le monde de la Formule 1 a eu peur de nouveau. Bien que l'évènement n'ait pas été aussi dramatique que celui de Jules Bianchi en octobre 2014, le Français ayant été très gravement blessé à la tête, Fernando Alonso a été touché mystérieusement sur le circuit de Barcelone lors des essais de pré-saison.

Mis à l'écart depuis ce jour et ayant manqué le premier Grand Prix de la saison à Melbourne (Australie), le nouveau pilote McLaren-Honda retrouvera les paddocks cette semaine pour la seconde épreuve du Grand Prix de Malaisie (départ ce dimanche 26 mars), a confirmé l'écurie britannique le lundi 24 mars après qu'il ait passé le contrôle médical de la FIA (Fédération Internationale de l'Automobile).

« Fernando a passé un entraînement spécial et rigoureux, conçu et suivi par des spécialistes, afin d'assurer son retour dans les meilleurs conditions », souligne McLaren, « Fernando a rencontré les ingénieurs et a piloté en simulateurs, afin de se mettre à jour dans les derniers développements du châssis de la MP4-30. »


La direction en cause dans l'accident ?
Concernant l'accident en lui-même, le communiqué donne pour la première fois une explication quant à l'embardée d'Alonso dans le virage 3 du circuit de Catalunya. En sortie de courbe, l'Espagnol aurait été surpris et aurait ressenti « une direction lourde ». Toutefois, les conséquences de l'impact latéral contre le mur à environ 100 km/h ne sont pas encore totalement claires, le pilote ayant perdu connaissance et a mis une semaine à retrouver la mémoire, au point d'avoir annoncé aux médecins - selon les informations du journal El Pais - qu'il était en karting et rêvait de courir en Formule 1.

McLaren-Honda a précisé que « rien d'évident n'est ressorti des donnée télémétriques, ni dans les reconstitutions et essais en laboratoires », l'équipe ajoutant qu'un « capteur serait ajouté afin d'augmenter les données recueillies ».