F1 : Alonso dément s'être réveillé en mode 1995 après l'accident

Voir le site Automoto

Fernando Alonso (McLaren Honda)
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-03-26T15:24:00.000Z, mis à jour 2015-03-26T18:19:33.000Z

Interrogé lors de la conférence de presse en amont du Grand Prix de Malaisie de Formule 1, le pilote espagnol Fernando Alonso a démenti avoir été inconscient lors de l'accident, ni s'être cru en 1995 à son réveil. Il précise également que la direction de la McLaren s'est bloquée à droit, pour une raison encore inconnue.

Perte de conscience lors de l'accident, réveil en mode "je suis toujours chez Ferrari" voire "je suis pilote karting en 1995", les rumeurs les plus folles se sont enchaînées après que Fernando Alonso ait eu son accident le 22 février 2015, soit passé trois jours à l'hôpital puis ait manqué par précaution le Grand Prix d'Australie.


Finies les rumeurs
L'Espagnol a balayé toutes ces histoires lors de la conférence de presse ayant eu lieu jeudi 26 mars à la veille des essais du Grand Prix de Malaisie de F1 à Sepang : « Je me souviens de l'accident [...] Une minute après que la voiture se soit arrêtée, je n'ai plus de mémoire jusqu'à ce que je me réveille à l'hôpital. Le médecin m'a raconté que vu les médicaments qui m'ont été donnés pour le transport et les observations il soit normal que j'ai perdu la mémoire. »

A la question d'un journaliste « Quelle est la rumeur la plus drôle que vous ayez lue ? », Fernando Alonso a répondu : « Celle où je me réveille en 1995, et celle où je me réveille en parlant italien, croyant que je suis toujours chez Ferrari. »


Une cause indéterminée
Concernant l'accident en lui-même, Fernando Alonso a confirmé - après que McLaren Honda l'ait évoqué - que la cause « était un problème de direction », précisant avoir eu « un blocage vers la droite et j'ai touché le mur ». Cependant, l'Espagnol souligne que « pour le moment le souci n'est pas visible, et ne sera probablement jamais déterminé. Le manque d'instrumentation sur certaines pâties de la voiture ne nous donnera probablement jamais la réponse ».

Fernando Alonso se sent prêt pour le week-end de Grand prix en Malaisie. « Bien sûr, après deux semaine en état de légume, je ne suis pas à 100%, - peut-être à 80% - mais la voiture est aussi à 80%, donc nous allons travailler tous ensemble là-dessus et suivre le programme habituel. »