F1 : Alonso prédit un duel Mercedes-McLaren pour les saisons à venir

Voir le site Automoto

Fernando Alonso
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2016-11-03T17:15:43.689Z, mis à jour 2016-11-03T17:15:45.152Z

Malgré deux saisons délicates avec McLaren-Honda, Fernando Alonso reste confiant pour l'avenir. Il se voit même décrocher un nouveau titre de champion du monde !

En 2015, Fernando Alonso quittait Ferrari pour rejoindre McLaren-Honda. Après deux saisons, le bilan est mitigé mais le pilote espagnol reste confiant. Il se voit même décrocher un troisième titre avec l'écurie britannique.

[Fernando Alonso sur la McLaren MP4/4 d'Ayrton Senna]

2017, année du renouveau  ?

Depuis qu'il pilote pour McLaren, Fernando Alonso a terminé au mieux cinquième (Hongrie en 2015, Monaco et États-Unis en 2016). On se souvient encore du Grand Prix du Japon 2015 où le pilote qualifiait son moteur de « GP2 ». Depuis, Honda a redressé la barre et Fernando Alonso a tenu à saluer le travail de son équipe : « L'équipe est forte. Le personnel technique est costaud. Nous sommes unis. Il y a un bon équilibre au sein du personnel, dans le groupe de conception. Nous ne sommes pas compétitifs car nous avons eu beaucoup de problèmes à résoudre suite à l'année dernière. Le projet n'était pas prêt pour concourir à ce niveau, et nous devions nous assurer que la fiabilité soit en place - la puissance, la maniabilité, la philosophie aérodynamique, tout a dû changer. Mais en matière d'équipe, d'organisation, c'est le meilleur groupe avec lequel j'ai travaillé. »

Et avec la nouvelle règlementation de la F1, qui entrera en vigueur en 2017, Fernando Alonso estime qu'il peut renouer avec le succès. Double champion du monde en 2005 et 2006 avec Renault, il pense s'emparer d'une troisième couronne mondiale d'ici une à deux saisons : « En termes de pilotage ou de compétitivité, ou pour ce qui concerne mes espoirs de troisième titre mondial, soit il faut piloter une Mercedes, soit une McLaren-Honda à l'avenir. C'est mon avis, mon sentiment. »

F1 : Stoffel Vandoorne sera le futur coéquipier de Fernando Alonso chez McLaren

Boullier encense Alonso

Les mots d'encouragements de Fernando Alonso envers son écurie ont bien évidemment fait plaisir aux membres du staff. Et selon Eric Boullier, directeur de la compétition de McLaren, le pilote espagnol est l'homme de la situation : « Si l'on veut se sortir du pétrin, on a besoin du meilleur pilote. C'est une épreuve de les gérer, car ils ne sont pas contents, mais je referais la même chose s'il le fallait. Si vous avez un pilote de second rang, ça prend plus de temps de se sortir du pétrin.

Ce gars, avant toute chose, je ne l'ai jamais vu être au mauvais endroit dans aucune séance ces deux dernières années. Il est toujours au top. C'est un repère pour la voiture. Il n'est jamais en-dessous de son niveau. Il est toujours là.

On lui fait confiance quand il est en piste. Et en dehors, il ne perd jamais de temps avec des détails, car il peut y adapter son pilotage. Il nous fait confiance et il sait que nous les corrigerons. Il se concentre juste sur ce qui l'empêche d'aller plus vite. C'est inestimable. »

[Les monoplaces de Formule 1 en 2017]