Dans l'actualité récente

F1 : Aston Martin va-t-il racheter Force India ?

Voir le site Automoto

jm1515ma232
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2015-11-02T15:34:52.592Z, mis à jour 2015-11-02T15:35:26.578Z

Selon les informations du site anglais Autosport, Vijay Mallya, le copropriétaire de l'écurie Force India, reconnaît être en négociation avec Aston Martin pour son rachat.

L’Angleterre part-elle (une nouvelle fois) à l’assaut de l’Inde ? Aston Martin est actuellement en pourparlers dans le but de racheter l’écurie indienne Force India.

Bonus : F1 : Le pit stop sexy à la sauce Sauber !


Vers une écurie Aston Martin Racing ?

Interrogé par Autosport dans le paddock du Grand Prix du Mexique, Vijay Mallya n'a ni confirmé, ni démenti, un futur rachat par la marque anglaise. Le copropriétaire de Force India a tout de même admis : « si quelqu'un me propose une belle somme d'argent pour donner son nom à mon écurie, je vais réfléchir à ce que cela peut lui apporter en termes de profil ». L’homme d’affaire indien a ajouté qu’il « est prématuré d'en parler, mais nous sommes en discussions ».

D’après le média anglais, Mercedes-Benz, qui possède 5% du capital d'Aston Martin et fournit des moteurs de F1 à Force India, a donné sa bénédiction à l'arrivée d'Aston Martin comme partenaire majeur de l'écurie indienne. Afin de calmer la presse, Vijay Mallya a conclu son allocution en explique que : « Il n’y a rien à dire tant que rien est fait. Je n’aime pas compter mes poulets alors qu’ils ne sont pas éclos. ».


Un retour attendu depuis 55 ans

Toujours selon le site britannique, si les négociations aboutissaient, les monoplaces de Nico Hülkenberg et Sergio Perez, reconduits pour 2016, changeraient de livrée et deviendraient bleu et or, avec comme parraineur le fabricant de whisky Johnnie Walker, actuellement partenaire de McLaren. Force India est une aubaine pour Aston Martin. L’écurie est le meilleur rapport qualité-prix du plateau de F1, 5e place du championnat des constructeurs, loin devant McLaren.

Aston Martin, qui produit des GT de route et de course, ferait ainsi son « grand » retour dans la catégorie reine après un passage éphémère en 1959 et 1960.

L'essai vidéo des Aston Martin Vantage GT12 et N430