Dans l'actualité récente

F1 : Audi pour voler au secours de Red Bull ?

Voir le site Automoto

error
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-09-23T08:10:25.903Z, mis à jour 2015-09-23T09:24:52.081Z

Audi pourrait faire son arrivée en F1 en tant que motoriste chez Red Bull. La firme aux anneaux volerait ainsi au secours du team autrichien, qui est en plein divorce avec Renault.

Mardi 22 septembre, le site Speedweek annonçait que  l'écurie Red Bull risquait de mettre la clé sous la porte compte tenu de la situation avec son motoriste actuel Renault. Dietrich Mateschitz, qui voyait les pistes Mercedes et Ferrari progressivement se refermer – bien que pas totalement enterré - évoquait une perte de désir. Alors réelle menace ou signal d’alerte lancé par le patron de Red Bull à destination des motoristes ? On pencherait plutôt vers la 2e option : l'équipe souhaite avant tout rester compétitive.


Audi – Red Bull : une alliance vraiment réalisable ?

Mais un autre son de cloche émane ce lundi de la presse allemande AutoBild : pour se sortir de cette mauvaise posture, Red Bull aurait eu des discussions… avec Audi ! La marque aux anneaux, actuellement engagée en WEC, n’a d’ailleurs pas caché son intérêt pour la F1 : « Une fois de plus, les études de marché ont montré l’importance de la F1. Avec les nouveaux règlements qui entreront en vigueur en 2018, la Formule 1 redeviendra la discipline reine du sport automobile. Et le succès d’une série est directement amputé sur la marque. »

Ceci étant rien n’est encore fait, ce que n’a pas manqué de faire savoir Christian Horner : « C’est superbe que Volkswagen montre un intérêt pour la F1 mais pour le moment  c’est totalement de la pure spéculation […] Même s’ils décidaient de venir en F1, il leur faudrait un minimum de deux ou trois ans avant de produire un moteur performant. » Audi devra en effet étudier la faisabilité de ce projet et prendre conscience de tout le travail que ça nécessite. On pourrait prendre l’exemple de Honda qui, malgré l’expérience de McLaren, est aujourd’hui encore à la peine. Sans compter les coûts… à combien cette arrivée en F1 se chiffrerait-elle ?

Red Bull devra donc peut-être songer à une autre solution sur le court terme.