F1 - Autriche 2014 : Objectif atteint pour Rosberg

Voir le site Automoto

F1 2014 - Autriche - Nico Rosberg
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-06-22T17:11:00.000Z, mis à jour 2014-06-22T18:22:34.000Z

Nico Rosberg, qui s'était fait volé la vedette il y a deux semaines au Canada, a pris sa revanche ce dimanche au Grand-Prix d'Autriche, en décrochant la 6e victoire de sa carrière. Installé aux commandes du Championnat du Monde, le pilote Mercedes compte désormais plus de succès que son père Kéké, sacré en 1982.

La victoire lui avait échappé lors de la dernière course mais Nico Rosberg a su rectifier le tir ce dimanche en prenant l'ascendant sur les Williams qui avaient fait sensation aux qualifications... à vrai dire tout s'est joué dans les stands.

Une stratégie parfaitement orchestrée
Mercedes avait régné sans partage sur les qualifications depuis le début d'année jusqu'à que Williams ne vienne stopper cette série ce samedi en Autriche. Vaincu en course deux semaines plus tôt alors que ses pilotes Nico Rosberg et Lewis Hamilton enchainaient les victoires les unes après les autres, la marque Allemande avait mis au point une stratégie qui devait lui permettre ce dimanche, d'inverser la tendance. Le but était de passer Valtteri Bottas et Felipe Massa en anticipant leurs arrêts aux stands et cette tactique s'est avérée payante puisque ses pilotes se sont retrouvés en tête de course avec dans l'ordre l'Allemand devant le Britannique ; positions qui resteront figées jusqu'à la fin malgré la pression exercée dans le dernier tour par le Champion du Monde 2008. « C'est vraiment un plaisir d'être de retour en Autriche, c'est un peu comme si j'étais à domicile. C'est un circuit magnifique, les fans nous apportent beaucoup et au final nous signons un très beau résultat. Je dois remercier le team pour le travail effectué sur la voiture et pour la stratégie mise en place. Nous avions choisi de rentrer plus tôt aux stands pour pouvoir passer les Williams et tout s'est déroulé comme convenu. Nous devions également prendre soi»n de nos freins et ils ont parfaitement fonctionné [...] Mais j'aimerais tout de même féliciter Williams qui était la 2e force aujourd'hui. »

Sur les traces de son père
Mais avec six victoires à son actif (dont trois acquises rien que cette année) Nico Rosberg dépasse surtout son père Kéké, titré Champion du Monde de Formule 1 en 1982. Et le fiston, actuel leader au général, pourrait bien suivre ses traces en 2014. Le pilote Mercedes possède en effet désormais 29 points d'avance sur son dauphin du jour Lewis Hamilton, soit cinq de plus qu'à son arrivée au Red Bull Ring. « Avant d'attaquer ce week-end mon objectif était d'accroitre mon avance au championnat, objectif atteint ! Je peux donc aborder Silverstone en toute confiance.»

Et Nico Rosberg prendra bientôt la direction de Silverstone, circuit où il s'était imposé lors de la dernière édition.