F1 – Autriche 2015 : les pénalités pleuvent chez Red Bull et McLaren

Voir le site Automoto

F1   Autriche 2015   Fernando Alonso
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-06-20T15:53:42.778Z, mis à jour 2015-06-20T16:36:47.950Z

Ce Grand-Prix d’Autriche semble sérieusement compromis aussi bien pour les McLaren que pour les Red Bull. Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo ont tous deux écopé de 10 places de pénalité ; 25 pour Fernando Alonso et Jenson Button… Ils s’élanceront bons derniers sur la grille ce dimanche.

Les McLaren de Fernando Alonso et de Jenson Button ont été lourdement sanctionnées en raison de ces interventions sur l’unité de puissance, même chose pour les Red Bull de Daniil Kvyat et de Daniel Ricciardo.

Course ruinée avant même d’avoir débuté

En effet, chaque pilote dispose de quatre moteurs par saison. Dès lors que le quota est atteint, des pénalités leur sont infligées mais ces dernières s’additionnent en fonction du composant changé. Jenson Button est ainsi rétrogradé de 25 places en théorie avec des pénalités qui se répartissent de la façon suivante : 10 pour le turbo, 10 pour les blocs électriques MGU-H et MGU-K -relié au système de freinage…. auquel s’ajoute le 5e moteur de base, qui équivaut à 5 positions.
L’addition est tout aussi salée du côté de Fernando Alonso ave : 20 places de perdues pour l’ensemble du moteur et 5 pour la boîte à vitesses, qu’il a dû changer ce matin après que sa voiture se soit immobilisée dans la ligne droite des stands. Alonso et Button avaient signé le 15e et 17e temps des qualifications…

L’écurie Red Bull, qui évolue à domicile ce week-end, a elle aussi été sanctionnée. Ses pilotes Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo, initialement 8e et 14e sur la grille, écopent chacun de 10 places de pénalité. Dans les colonnes de Speedweek, Dietrich Mateschitz s’en est d’ailleurs pris violemment à son motoriste Renault, qu’il accuse d’être à l’origine de ce manque de fiabilité et donc de ces contre-performances niveau résultats.