F1 - Bernie Ecclestone : 100 millions de dollars pour clore son procès pour corruption

Voir le site Automoto

Bernie Ecclestone au GP F1 d'Italie à Monza, le 11 septembre 2011.
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2014-08-09T06:57:00.000Z, mis à jour 2014-08-09T07:50:22.000Z

Accusé de corruption, Bernie Ecclestone a versé 100 millions de dollars pour mettre fin à son procès. Ce dénouement judiciaire fait grincer quelques dents...

Mardi dernier, le tribunal de Munich a annoncé que le procès de Bernie Ecclestone était terminé, à la suite du paiement de 100 millions de dollars par le grand argentier de la F1.

De quoi Bernie Ecclestone était accusé ?
Agé de 83 ans, Bernie Ecclestone, le patron de la Formula One Management (la société qui gère la promotion de la F1), était accusé d'avoir versé 44 millions de dollars (32,7 millions d'euros) de pots-de-vin présumés, en 2006 et 2007, au banquier allemand Gerhard Gribkowsky, qui travaillait pour la banque publique bavaroise Bayern LB, en vue de conclure la vente des droits de la F1 au fonds d'investissement CVC Capital Partners.

C'est donc pour cette raison que Bernie Ecclestone était jugé depuis le 24 avril par le tribunal de Munich (Allemagne).

Un accord à 100 millions de dollars !
Mais comme l'autorise la justice allemande, il est possible de clore un procès si les deux parties s'accordent pour que l'accusé verse une somme d'argent au trésor public ou à une œuvre. C'est cette voie qui a été choisie par Bernie Ecclestone en échange de l'abandon des poursuites (Ecclestone risquait jusqu'à dix ans de prison).

Le grand argentier de la F1 a donc accepté de verser une somme de 100 millions de dollars (74 millions d'euros) dont 99 millions iront dans les caisses de l'Etat régional de Bavière et 1 million dans celles d'une fondation d'aide à l'enfance. Ecclestone dispose maintenant d'une semaine pour verser cette somme.

Une décision controversée
Grâce à cet accord, Ecclestone, qui a toujours clamé son innocence, est blanchi et peut conserver toutes ses fonctions au sein de la FOM.

Mais la décision du tribunal de Munich a provoqué de vives réactions au sein de la presse allemande, comme chez le quotidien Bild, qui y voit une victoire de « L'argent contre la justice », alors que dans le même temps, Gerhard Gribkowsky purge une peine de huit ans et demi de prison depuis 2012.

Soutenu par le monde de la F1, Ecclestone a déclaré qu'il se sentait « malheureux d'avoir à payer autant » mais qu'il aurait été encore « plus malheureux de ne pas avoir cet argent ».