F1 - Bilan - Grosjean : " J'espère que l'équipe retiendra mes progrès "

Voir le site Automoto

Grosjean Lotus F1 GP Japon 2012
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-02T19:33:00.000Z, mis à jour 2012-12-02T21:28:33.000Z

Capable du meilleur comme du pire, Romain Grosjean a connu une première saison complète difficile. Sa huitième place au classement ne lui assure pas encore un baquet chez Lotus en 2013.

Incontestablement talentueux et rapide, le pilote Français pourrait payer cher ses écarts de conduite.


Entre réussites et déceptions
Romain Grosjean (26 ans) a vécu une saison contrastée. Plutôt très rapide aux essais, plus inconstant en course, il aura alterné les bonnes sorties et les nettement moins bonnes. Point d'orgue de son championnat, les trois podiums décrochés à Barheïn, au Canada et en Hongrie. Côté déceptions, on retiendra son abandon à Valence, le carambolage de Spa suivi d'une suspension à Monza et son accrochage avec Webber à Suzuka qui lui colle encore à la peau. Il finira sa saison sur une énième désillusion au Brésil (sortie de piste au 6e tour). Un bilan insuffisant pour un pilote au potentiel certain.


Quid de son avenir en F1 ?
Ses 96 points rapportés aux 207 de son coéquipier Kimi Räikkönen laissent donc la place au doute quant à son avenir sur les circuits de F1 l'an prochain. Ce que ne nie pas Gérard Lopez, le propriétaire de Lotus : « Les pilotes qui possèdent la vitesse de Romain ne courent pas les rues, analysait-il au Brésil. Mais Romain n'a pas réalisé tout ce que l'on attendait de lui en matière de constance. Il doit réussir à canaliser cette capacité à performer pour obtenir plus de résultats. »


Grosjean satisfait de ses progrès
Romain Grosjean, lui, prêche pour sa paroisse : « Une saison en Formule 1, c'est très long et très difficile, mais rien ne peut remplacer cette expérience, en termes d'apprentissage. C'est un ensemble de situations nouvelles qui fait que l'on grandit. (...) J'ai vraiment progressé cette saison et j'espère que c'est ce que l'équipe retiendra. » Aujourd'hui, il aspire à faire comme lors de ses jeunes années : « Réussir ma deuxième année ».


Si le Français obtenait une seconde chance chez Lotus (la réponse est attendue dans les prochains jous), il sait que ce sera sans doute la dernière.