F1 - Bilan : Webber noyé sous les regrets

Voir le site Automoto

Mark Webber F1 GP Italie essais 2012
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-15T14:40:00.000Z, mis à jour 2012-12-15T16:16:07.000Z

Seulement sixième du championnat 2012, Mark Webber (Red Bull) regrette son manque de constance qui l'a éloigné de la course au titre

Vainqueur de Grands Prix prestigieux comme Monaco et Silverstone, Mark Webber a vu ses ambitions s'envoler au cours d'une deuxième partie de saison insignifiante.


Monaco, Silverstone et puis plus rien

Une saison dans l'anonymat ou presque. Dans l'ombre de Sebastian Vettel surtout. Qu'il est loin le temps du Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet où l'Australien, vainqueur sur le circuit de Silverstone, se posait comme le rival le plus dangereux de l'Espagnol Fernando Alonso alors en tête du championnat. Assez souvent handicapé par des problèmes de compétitivité de sa monoplace, il ne pourra rien à partir de cette période-là face au retour en force de son coéquipier allemand. Mark Webber dû se résoudre à observer de loin le duel pour le titre.


Un manque de constance rhédibitoire
« La constance, qui était pourtant une de mes forces dans le passé, n'était pas là. Tout cela est dû à toute une série de choses, y compris certains objectifs qui me sont propres, que nous devrons absolument améliorer l'année prochaine, a reconnu l'Australien. Parfois c'était de ma faute, parfois je n'y pouvais rien. » Une chose est sûre, l'accumulation de fautes n'est pas un luxe possible face à des rivaux aussi dangereux que Alonso, Vettel et consorts.


Vettel un cran au-dessus

L'Australien en convient aisément, " vous ne pouvez pas vous permettre toutes ces erreurs si vous voulez vous battre pour le titre - en particulier lorsque vous êtes face à quelqu'un d'aussi constant que Fernando l'a été cette année. Tout le monde avait des abandons à son actif, y compris Sebastian. Il a laissé échapper une victoire à Valence et une sixième place à Monza à cause de l'alternateur mais à part ça il a eu un championnat assez fluide. Cela a suffi a créé beaucoup de différence entre nous deux. »


Sixième du championnat avec 179 points (102 points de moins que Vettel), Mark Webber ne pourra viser qu'une place d'équipier de luxe aux côtés du triple champion allemand la saison prochaine.