F1 : C’est "de la merde" selon Bernie Ecclestone

Voir le site Automoto

Bernie Ecclestone F1 2011
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2015-12-18T13:08:14.081Z, mis à jour 2015-12-18T13:08:17.932Z

Dans les colonnes du magazine Motorsport, le grand argentier lance un pavé dans la mare : "La F1 c’est de la merde", trouvant le sport décevant et difficilement lisible pour les spectateurs.

 Entre les sorties d’Alonso sur le moteur de GP2, les luttes intestines entre Hamilton et Rosberg, 2015 est la saison a oublié.  


Insolite F1 : Le "drive" façon Sauber


La F1 ? C’est de la merde !

Dans une interview exclusive du magazine allemand Motorsport, le patron de la F1 révèle ce qui pour lui est la source des problèmes de ce sport automobile. « Le problème c’est que je vois les choses comme elles sont et pas comme moi je voudrais qu’elles soient, se déchaîne l’homme d’affaires britannique. Vous trouvez ça normal que Fernando Alonso, ancien champion du monde de F1, soit dans les dernières places de la grille de départ ? Est-ce acceptable qu’un pilote change de moteur, se qualifie à la troisième place et doive ensuite partir de la course à la treizième place ? Est-ce que c’est bien ? La Formule 1, c’est de la merde. » 


Un pilote dépend de sa monture, à l’instar d’Alonso et l’écurie McLaren-Honda. La suppression des essais privés, empêche un bon développement des monoplace, c’est un fait avéré et les jetons moteurs, ont eu un rôle clé dans ces incidents.

Le problème Mercedes

Toujours dans le magazine allemand, Bernie Ecclestone explique : « Les gens aiment les champions, c’est clair. Gagner est le meilleur moyen pour avoir des supporters mais Ferrari a une base de fans incroyable, même quand ils perdent. On ne trouve pas ça chez Mercedes. S’ils commencent à perdre vous verrez ce qui arrivera. […] Ils ont un problème : avec l’argent qu’ils ont, le public pense qu’ils sont obligés de gagner. Mercedes n’a pas une cote de popularité très importante. Si Mercedes arrête de remporter des titres, je ne suis pas sûr que beaucoup de personnes continuent à les soutenir. » 


Il est vrai que depuis l’ère Schumacher, les fans de Formule 1 sont de moins en moins nombreux : « Je ne comprends pas, Vettel est allemand et quadruple champion du monde, et le champion du monde des constructeurs est Mercedes », analyse le patron de la Formule 1.

Pour la saison 2017, la F1 devrait renouer avec les passionnés en avançant des voitures aux pneus plus larges, et surtout <strong>avec une puissance en forte hausse</strong>, donnant des monoplaces beaucoup plus rapides, au contraire des 10 dernières années où les performances ont décrut, surtout depuis l'arrivée du V6 turbo hybride.


F1 - Red Bull RB11 : présentation de l'équipe 2015