F1 : Caterham attend un peu plus de Charles Pic

Voir le site Automoto

Charles Pic Caterham
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2013-06-17T13:18:00.000Z, mis à jour 2013-06-17T13:25:42.000Z

Cyril Abiteboul a tiré un premier bilan du début de saison de Caterham, bon dernier du classement des constructeurs. Le team manager attend un peu plus de Charles Pic notamment en qualifications où le Français n'a pas fait mieux qu'une dix-huitième place cette saison.

Toujours à la recherche de son premier point, l'écurie Caterham ne baisse pas les bras. Son team manager Cyril Abiteboul se veut positif quant à la suite de la saison de son équipe. Objectif : être plus compétitif comme il le confie sur le site officiel de la F1.

« Être plus compétitif en qualifications »

Cyril Abiteboul est tout d'abord revenu sur le début de saison de Charles Pic :« A chaque course il a de plus en plus confiance et montre des signes de maturité notamment dans la gestion des pneus et de la course. Mais j'aimerais qu'il soit un peu plus compétitif en qualifications ». Pour rappel, le Français n'a pas fait mieux que dix-huitième cette saison lors des qualifications. Le team manager de Caterham n'a pas non plus été sans reproche concernant Giedo Van der Garde : « C'est sa première saison en F1 et il a tout de suite annoncé qu'il était là avant tout pour apprendre. Mis à part Montréal où il a eu un week-end compliqué, il s'en sort bien et commence à trouver sa place. Nous devons encore travailler certains points avec lui comme les drapeaux bleus et la gestion des pneus ».

« Des signes de progrès »

Malgré une quatorzième place de Charles Pic en Malaisie, Caterham pointe au dernier rang du classement des écuries. Un bilan logique selon le patron de l'écurie : « Lorsqu'on regarde la saison dans son ensemble, nous sommes là où nous pensions que nous serions. Mais ça ne veut pas dire que nous sommes là où nous voudrions être ». Cyril Abiteboul tient à rappeler que son équipe lutte tant bien que mal avec ses moyens : « Notre infrastructure et nos ressources ne nous permettent pas de modifier les caractéristiques principales et structurelles d'un châssis qui a été dessiné en 2011, a roulé en 2012 et a poursuivi sa route en 2013. Mais, comme nous avons pu le constater il y a des signes de progrès clairs et nets ».

« Réduire l'écart avec les autres »

Plein d'optimisme, le team manager français espère une meilleure deuxième partie de saison pour Caterham : « Je ne vais pas faire de prédictions et annoncer où nous serons à la fin de la saison, mais nous allons apporter des nouvelles pièces à quasiment chacune des courses. Nous faisons donc ce que nous pouvons pour continuer à apprendre et grandir. Nous savions que 2013 serait une saison difficile. Mais nous sommes confiants et gardons toujours le même objectif en tête : réduire l'écart avec les écuries du milieu de tableau ». Quant au premier point de l'écurie malaisienne : « Il arrivera sans doute quand nous nous y attendrons le moins, mais aussi quand nous le mériterons le plus ».