F1 : Daniel Ricciardo officialisé chez Red Bull en 2014

Voir le site Automoto

Daniel Ricciardo (Red Bull) aux tests de Silverstone 2013
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-09-03T08:36:00.000Z, mis à jour 2013-09-03T08:41:08.000Z

C'est LE transfert de l'année en Formule 1. Après le départ de Mark Webber en endurance chez Porsche, c'est son jeune compatriote, Daniel Ricciardo, qui lui succédera pour les trois prochaines saisons, aux côtés de Sebastian Vettel.

Daniel Ricciardo remplacera Mark Webber au sein de l'écurie Red Bull en 2014.


"Dan's the man"
C'est ainsi que l'écurie Infiniti Red Bull Racing illustre l'arrivée de son futur pilote pour 2014. A 24 ans, Daniel Ricciardo, actuellement pilote pour la Scuderia Toro Rosso, suit les pas de son nouvel équipier Sebastian Vettel, en accédant au volant de la meilleure F1 du moment.


L'écurie au taureau a officialisé ce transfert après plusieurs semaines de rumeurs allant en ce sens, tandis que certains voyaient l'arrivée de Kimi Räikkönen en provenance de Lotus. Daniel Ricciardo remplacera donc un autre Australien, Mark Webber, 37 ans, revenant en endurance pour disputer les 24 Heures du Mans sur la nouvelle LMP1 Porsche.


Un grand espoir
"Je pense qu'il va devenir une star dans le futur", avoue Christian Horner, "nous avons vu dans sa jeune carrière en Formule 3 et Renault World Series qu'il était capable de gagner des courses et des championnats."


Plus que le talent, le Team Principal de Red Bull ne tarit pas d'éloges sur l'Australien, qui a "des grandes aptitudes naturelles, il possède une bonne personnalité et c'est une excellente personne avec qui travailler." Sans le dire, Horner espérera également de meilleures relations avec Sebastian Vettel, Mark Webber n'ayant jamais été un grand ami de l'Allemand.


Le nouveau Damon Hill ?
Adrian Newey, le directeur technique, livre la façon dont la décision fut prise au sein d'Infiniti Red Bull Racing : "nous aurions pu prendre un pilote expérimenté, quelqu'un garantissant un certain niveau, ou au contraire nous pouvions prendre un plus jeune pilote dans l'espoir qu'il arrive au plus haut niveau. Nous avons pris cette dernière option et conclu que parmi les plus jeunes pilotes, Daniel était le plus prometteur."


Le Britannique compare ce recrutement à une autre époque, chez Williams en 1993, "nous pouvions signer avec Riccardo Patrese ou miser sur un jeune pilote nommé Damon Hill". Ce dernier se classera 3è cette année-là, puis second à deux reprises derrière Schumacher, et remporta le titre en 1996.


On souhaite un même succès à Daniel Ricciardo pour la suite, mais la domination de Sebastian Vettel n'est pas prête de s'arrêter de sitôt. Et se pose une nouvelle question, qui sera le second homme de Toro Rosso l'an prochain ?