F1 - David Coulthard encense et défend Vettel

Voir le site Automoto

Sebastian Vettel (Red Bull) quadruple champion de F1 lors du GP Inde le 27 octobre 2013
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-12-28T18:16:00.000Z, mis à jour 2013-12-28T18:20:41.000Z

David Coulthard estime que les critiques à l'encontre de Sebastian Vettel sont infondées car il est toujours compliqué d'enchaîner les titres. Il retient aussi de 2013 une domination sans partage de Red Bull.

Désormais consultant chez Red Bull, l’ancien pilote de Formule 1 David Coulthard a tenu à défendre Sebastian Vettel, pas toujours très apprécié du public à cause de sa domination illustrée par quatre titres de Champion de rang.

C’est difficile de confirmer
"Il est très difficile de remporter un championnat et encore plus difficile de remporter un deuxième titre consécutivement comme l’histoire de la F1 nous l’a appris. Mais lui, il a remporté quatre titres consécutifs et c’est une performance remarquable quelles que soient les circonstances." estime David Coulthard. Il faut dire que Sebastian Vettel a su se défaire des problèmes connus avec les pneus Pirelli, contrairement à d’autres pilotes.

Le retour aux pneus de 2012 n’est pas un élément explicatif
Si Red Bull, et par extension Sebastian Vettel, ont été avantagés par le retour aux pneus utilisés pendant la saison 2012, David Coulthard pense le contraire, "Il faut toutefois se souvenir que ces pneus avaient déjà été utilisés par toutes les équipes la saison précédente, elles avaient donc une expérience préalable. Lorsqu’une équipe gagne, elle se dit que c’est parce qu’elle est la plus intelligente, mais lorsqu’elle ne gagne plus, elle dit qu’elle ne comprend pas pourquoi. On peut donc se dire aussi qu’elle ne savait pas pour quelle raison elle gagnait »

David Coulthard retient la domination de Red Bull
Visiblement, David Coulthard n’a pas apprécié la saison 2013, surtout à cause des explosions de gommes et sans doute un peu à cause de la domination de Sebastian Vettel après la trêve (neuf victoires d’affilée). D’ailleurs, il ne préfère retenir que ça, "La saison 2013 n’a pas été un très bon millésime et il reste à voir si ce quatrième titre de Vettel est la fin d’une ère ou le tremplin vers quelque chose d’encore plus grand. Quoi qu’il en soit, sa domination et celle de Red Bull ont été les faits marquants de cette saison."

Sebastian Vettel continuera-t-il à dominer en 2014 ?