F1 - Essais 1 GP de Belgique 2015 : Nico Rosberg s’offre le meilleur chrono

Voir le site Automoto

Nico Rosberg essais F1 GP Hongrie Mercedes 2015
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-08-21T09:33:08.581Z, mis à jour 2015-08-21T13:27:14.505Z

A la reprise au Grand Prix de Belgique sur le circuit de Spa-Francorchamps, c’est l’Allemand Nico Rosberg (Mercedes) qui a pris l’avantage sur son coéquipier Lewis Hamilton.

Après quatre semaines de pause, les écuries de Formule 1 ont repris le travail, avec des nouveautés sur de nombreuses monoplaces nécessitant des très hautes vitesses sur le circuit de Spa-Francorchamps, dont la Mercedes adoptant un aileron arrière incurvé vers le bas.

Maldonado encore dans le mur

Alors que Lewis Hamilton avait l’avantage psychologique en étant loin devant au championnat devant Nico Rosberg (202 pts contre 181), le début de la séance matinale a été marquée par le souci mécanique de l’Allemand, dont la voiture était au point mort après seulement trois tours, laissant le Britannique prendre le meilleur chrono devant Räikkönen.

Après 50 minutes de roulage, un accident a toutefois  suspendu la session pour une dizaine de minutes, avec un drapeau rouge causée par la sortie de piste causée par, devinez qui, Pastor Maldonado. Habitué des accidents, le Vénézuélien a perdu le contrôle de la Lotus en sortie de virage, et tapé le mur de pneus, abimant sérieusement l’avant de la monoplace. A son retour, aucun regard échangé avec ses mécaniciens, qui devront cravacher pour remettre en état la voiture avant la seconde session à 14h.

L’an passé, le pilote s’était déjà fait remarqué par un choc, plus violent, après avoir été distrait en roulant sur l’herbe.


Rosberg, début de la revanche ?

Après la reprise, Rosberg, poussé par son vœu de bien faire alors que sa femme s’apprête à accoucher, s’offre le meilleur temps devant Hamilton pour 242 millièmes. Derrière, c’est Daniel Ricciardo sur Red Bull qui colle les Mercedes, suivi des Ferrari, Räikkönen ayant un clair ascendant – 4 dixièmes - sur Vettel, probablement motivé par son prolongement chez  la Scuderia, Kvyat étant l’autre pilote se tenant à moins d’une seconde de Rosberg.

Puis on trouve les Toro Rosso, les Force India entourant Maldonado et Valtteri Bottas, Felipe Nasr dominant l’autre Williams à la peine de Massa, la première McLaren étant celle d’Alonso à près de 2,5 secondes de la tête, devant Ericsson et Jolyon Palmer, remplaçant Romain Grosjean le temps de cette séance. Enfin, les Manor pointent à plus de 4 secondes, Merhi concédant 5 dixièmes à Stevens.