Dans l'actualité récente

F1 - Essais 1 GP Singapour 2014 : Alonso en tête, Mercedes à l'affût

Voir le site Automoto

L'Espagnol Fernando Alonso au volant de sa Ferrari à Singapour.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-09-19T12:48:00.000Z, mis à jour 2014-09-20T08:49:02.000Z

Le double champion du monde espagnol Fernando Alonso (Ferrari) a signé ce vendredi 19 septembre le meilleur temps des premiers essais libres du Grand Prix de Singapour. Il devance les deux Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg.

Ce n'est pas nouveau, le tracé de Marina Bay plaît à Fernando Alonso (Ferrari). Le double champion du monde espagnol l'a confirmé ce vendredi 19 septembre en signant le meilleur temps des premiers essais libres du Grand Prix de Singapour, juste devant les deux Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg.

Alonso en grande forme
Double vainqueur en 2008 et 2010 et plusieurs fois sociétaire du podium (2009, 2012, 2013), Fernando Alonso s'est de nouveau montré très véloce sur le circuit en ville de Marina Bay. Dans la nuit de Singapour, l'Espagnol a allumé la première mèche d'un week-end sous tension (éternelles rumeurs de transferts, restriction des communications radio entre les pilotes et leurs ingénieurs) en claquant un impressionnant 1'49.056.

Derrière, les deux Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg complètent le trio de tête. "Les deux ennemis" (dixit le directeur de l'écurie Toto Wolff) ont longtemps survolé la séance d'essais, avant qu'Alonso ne leur grille la politesse dans la dernière demi-heure. Le Britannique et l'Allemand terminent respectivement à 0.122 et 0.149 secondes du double champion du monde espagnol.

Vergne au top, Raïkkönen en feu
Attendu comme la deuxième force du plateau, Red Bull confirme sa position d'outsider avec la 4e place de Sebastian Vettel et la 5e de Daniel Ricciardo. Néanmoins, les deux machines au Taureau rouge ont respectivement terminé à 0.818 et 1.066 secondes du meilleur chrono établi par Alonso. Dur. Les deux Red Bull devancent le Français Jean-Eric Vergne (Toro Rosso), beau 6e, qui confirme ses bonnes dispositions sur des tracés urbains.

Du côté des autres Tricolores, Romain Grosjean (Lotus) et Jules Bianchi (Marussia) n'ont pu faire mieux que 18e (+ 3.850 secondes) et 19e (+ 5.057 secondes !), la faute à des monoplaces en perdition et en manque de développement technique.

A noter également la fin de séance difficile vécue par Kimi Raïkkönen (Ferrari). Le champion du monde finlandais, 7e des premiers essais libres, a été contraint de s'immobiliser juste devant ses stands à cause d'un disque de frein en feu à l'avant droit.

Prochaine séance d'essais libres : ce vendredi 19 septembre, à 15h30 heure française.