Dans l'actualité récente

F1 – Essais 2 GP Espagne 2016 : Rosberg prend l’avantage

Voir le site Automoto

Nico Rosberg (Mercedes) essais GP F1 Chine 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-05-13T13:55:39.022Z, mis à jour 2016-05-13T14:07:06.941Z

La deuxième séance d’essais libres du Grand Prix d’Espagne de Formule 1 a redonné une tendance à la domination de Rosberg face aux Ferrari, Hamilton rencontrant encore des soucis sur la Mercedes.

Dans une séance plus chaude malgré les nuages menaçants dans les dernières minutes, Rosberg redonne l’avantage à Mercedes face aux Ferrari.



Rosberg prépare la 5ème victoire ?

Mercedes a repris les commandes de cette première journée du Grand Prix d’Espagne, dédiée aux essais libres. Nico Rosberg a claqué le chrono référence de 1’23.922 sur le tracé de Montmelo, battant du coup son coéquipier Lewis Hamilton, dont la monoplace a rencontré un problème et ôté toute chance d’enregistrer un temps canon. Ferrari, qui s’illustrait en matinée grâce à l’utilisation des pneus tendres, se voit battue, mais Kimi Räikkönen s’immisce entre les deux Allemandes, à seulement 2 dixièmes de Rosberg. Sebastian Vettel est lui battu, à près d’une seconde de retard.


Sainz étonne

Derrière le quatuor habituel, ce n’est pas une Red Bull mais une Toro Rosso qui se distingue, Carlos Sainz signant le 5ème temps à 1,2 seconde de Rosberg devant les Red Bull de Daniel Ricciardo et Max Verstappen enveloppant Fernando Alonso (McLaren Honda), son coéquipier Daniil Kvyat étant 15ème à  2 secondes et demie. Plus véloces que le matin, les Force India prennent les 9 et 10è chrono, suivies de Valtteri Bottas en mal avec la Williams, Felipe Massa ne récoltant que le 16è temps à 2,5 secondes. 13ème, Romain Grosjean semble progresser sur la Haas malgré de nouvelles plaintes explicites au volant à ses ingénieurs, se plaçant derrière Jenson Button ayant eu des soucis de direction en matinée, avant que son moteur ne lâche en milieu de séance. 


Frayeur de Palmer

Quant à Jolyon Palmer, il n’a pas retrouvé longtemps son baquet emprunté par Esteban Ocon ce matin ; le Britannique a vu sa roue arrière gauche déjanter à plus de 300 km/h dans la ligne droite. Il réalise tout de même le 17è chrono à 2,9 secondes, loin derrière Kevin Magnussen , 14ème. Enfin, les Sauber ont rétrogradé au fond du classement, à plus de 4 secondes en entourant Esteban Gutiérrez (Haas), les Manor prenant le 18 et le 19è temps.