F1 - Essais 2 GP des Etats-Unis 2014 : Hamilton devant, chaude alerte pour Mercedes

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton (Mercedes) aux essais du GP d'Autriche le 20 juin 2014
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-10-31T20:32:00.000Z, mis à jour 2014-10-31T21:26:36.000Z

En signant ce vendredi 31 octobre le meilleur chrono de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de Formule 1 des États-Unis, Lewis Hamilton a parfaitement lancé son week-end américain. Seule ombre au tableau : sa Mercedes a connu des soucis de fiabilité. Des problèmes qui n'ont pas épargné son équipier Nico Rosberg, 2e de la session, à 3 millièmes du Britannique.

On ne le répètera jamais assez : les sports mécaniques ne sont pas une science exacte. Alors oui, Lewis Hamilton s'est de nouveau illustré ce vendredi 31 octobre au volant de sa Mercedes en terminant en tête lors de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de Formule 1 des Etats Unis. Mais le pilote britannique a connu des problèmes de fiabilité, tout comme son coéquipier Nico Rosberg, deuxième de la session.

Mercedes garde une longueur d'avance
En signant un temps de 1'39.085, Lewis Hamilton a établi le meilleur temps de la journée. Mais tout n'est pas parfait pour le pilote britannique, la faute à des soucis à un problème hydraulique. Des problèmes de fiabilité qui n'ont également pas épargné son coéquipier Nico Rosberg. L'Allemand termine à seulement 3 millièmes du Britannique mais a quant à lui rencontré des problèmes de boîte de vitesses.

Ce manque de fiabilité des Mercedes, Fernando Alonso pourrait parfaitement l'exploiter. Le double champion du monde espagnol termine 3e de cette deuxième séance d'essais libres. Problème : il pointe à plus d'une seconde des deux monoplaces allemandes à la régulière ! Daniel Ricciardo (Red Bull) et Felipe Massa (Williams) complètent le top 5, relégués à plus de 1,3 seconde du temps de référence.

La FIA poursuit ses tests
Très véloces lors de la séance matinale, les deux McLaren ont marqué le pas ce vendredi après-midi. Kévin Magnussen et Jenson Button terminent 8e et 9e, à respectivement 1,5 et 1,6 seconde d'Hamilton. Concentré sur les longs relais puisqu'il ne participera pas aux qualifications, Sebastian Vettel (Red Bull) s'est classé 18e et inaugura ce week-end sa 6e unité de puissance pour l'année alors que cinq moteurs sont autorisés par le règlement.

Côté français, Romain Grosjean (Lotus) et Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) ont tous les deux vécu une session difficile en terminant 12e et 13e. Le premier cité a d'ailleurs continué à connaître des soucis de comportement sur sa monoplace et est parti en tête à queues, comme son équipier vénézuélien Pastor Maldonado.

Enfin, la FIA a de nouveau lancé une neutralisation virtuelle pour améliorer la sécurité des pilotes sous le régime du drapeau jaune. C'était déjà le cas ce vendredi matin et cette mesure intervient à la suite du terrible accident de Jules Bianchi survenu le 5 octobre 2014 lors du Grand Prix du Japon

La prochaine séance d'essais libres aura lieu ce samedi 1er novembre, à 16h00 heure française.