F1 - Essais 3 GP Bahreïn 2016 : les Ferrari se signalent sous la chaleur

Voir le site Automoto

12932559 1264731320223156 3088758807916054230 n
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-04-02T13:19:24.348Z, mis à jour 2016-04-02T13:19:25.246Z

Sebastian Vettel a posté sa Ferrari en haut de la feuille des temps lors des essais 3 à Sakhir. Il devance Räikkönen et Nico Rosberg. Les qualifications s'annoncent disputées.

Dominatrices vendredi, les Mercedes ont été toutes deux battues par les Ferrari à l’occasion de la troisième séance d’essais, quelques heures avant les qualifications. Vettel a terminé devant Räikkönen et Rosberg.

La menace Ferrari

Au sortir de sa victoire en Australie, Nico Rosberg, content mais méfiant, avait indiqué qu’il fallait se méfier des « hommes en rouge ». Vendredi encore, après avoir signé les deux meilleurs temps des essais, l’Allemand appelé à la prudence. Et bien lui en a pris car ce n’est pas une Mercedes qui s’est postée tout en haut de la feuille samedi après-midi, à Bahreïn. De quoi augurer des qualifications disputées.

La chaleur fait du bien aux Rouges

La Ferrari est très performant quand il fait très chaud et la très bonne tenue des pneus a permis à Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen de battre Nico Rosberg et Lewis Hamilton lors des essais 3, quand les températures étaient hyper élevées. En gommes tendres, déjà, le Finlandais avait fait mieux que les Flèches d’Argent. Mais, en super tendres, les deux monoplaces de la Scuderia ont collé près de quatre dixièmes aux Mercedes ! Auteur d’un très bon 1:31.683, Sebastian Vettel devance Kimi Räikkönen pour quatre centièmes. Derrière, la hiérarchie entrevue vendredi est respectée : Rosberg (+0.421) puis Hamilton (+0.477).

Qualifications disputées ?

Problème pour les Ferrari ? Les qualifications, qui conservent le même format qu’en Australie, se disputeront dans des conditions plus fraîches et propices aux Mercedes. Toutefois, la confiance glanée maintenant pourra compter dans les ultimes minutes.

Chez les autres, qui n’ont pas tous osé les super tendres, signalons la sixième place de Romain Grosjean (Haas Racing), posté derrière Bottas. Paralysé par un problème sur sa voiture, Stoffel Vandoorne, remplaçant de Fernando Alonso, s’est contenté du 14ème chrono, à quatre centièmes de Jenson Button.