F1 - Essais GP de Malaisie 2015 : Rosberg et Hamilton mènent la danse

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-03-27T16:30:00.000Z, mis à jour 2015-03-27T16:38:11.000Z

Dans un climat très chaud et humide, les Mercedes n'ont pas failli et prennent de nouveau l'ascendant sur les écuries rivales, Nico Rosberg prenant le meilleur chrono de la première séance et Lewis Hamilton celui de la deuxième après avoir rencontré des soucis sur son moteur.

Près de 40 degrés dans l'air, une humidité étouffante, les pilotes livrent probablement le week-end de course le plus difficile en termes de conditions météorologiques. De plus, les pneus Pirelli ont donné du fil à retordre, avec une adhérence précaire.


Mercedes toujours, Ferrari aux aguets
A ce jeu, les Mercedes ont encore brillé, avec une association châssis-moteur faisant encore merveille. Enfin presque, Lewis Hamilton a rencontré des soucis sur le V6 lors de la séance matinale après seulement 4 tours couverts et aucun chrono enregistré, laissant le soi à son coéquipier Nico Rosberg de signer le meilleur temps en 1'40.124. Le britannique, qui a attendu près de 40 minutes pour s'élancer dans la seconde session, s'est rattrapé en claquant un 1'39.790, plus de 4 dixièmes de seconde plus rapide que l'Allemand.

Derrière, les Ferrari se sont montrées performantes, Kimi Räikkönen signant le deuxième chrono des deux séances mais toujours à 3-4 dixièmes des Mercedes, Sebastian Vettel prenant respectivement les 3è et 7è chronos. Williams, qui n'avait pas montré grand-chose le matin, s'est rapproché à 7 dixièmes des monoplaces teutonnes l'après-midi, Bottas et Massa enregistrant les 5 et 6ème temps.

Plus loin, difficile de tirer un jugement, Romain Grosjean était 4ème dans la première session sur la Lotus, avant qu'une perte de puissance du bloc Mercedes ne lui permette de performer dans la deuxième. Chez Red Bull et Toro Rosso, les paires Kvyat-Ricciardo et Sainz-Verstappen se sont échangés les rôles, Kvyat ayant tout de même pris le 4è chrono dans les essais 2 à plus d'une demi-seconde de Hamilton, Sauber étant dans le même rythme du milieu de tableau.


Marussia roule enfin !
Ailleurs, la tendance se dessine, Force India ne peut que laisser 2,5 secondes au tour sur les Mercedes pourtant équipées du même moteur, McLaren Honda est à environ 3 secondes sans toutefois rencontrer de panne.

Et notons - enfin - les premiers roulages des Marussia, bien que Will Stevens et Roberto Merhi n'aient beaucoup moins roulé que leurs concurrents, et s'affirmant entre 6 et 7 secondes plus lentes que les meneurs.