F1 - Essais GP Malaisie : Vergne évoque une “une journée positive”

Voir le site Automoto

F1 GP Malaisie 2013 Essais - Vergne Toro Rosso
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-03-22T19:26:00.000Z, mis à jour 2013-03-22T19:42:18.000Z

Légèrement plus performant que son coéquipier, l'Australien Ricciardo, le pilote français revient sur sa journée d'essais libres, se montrant confiant mais inquiet de la dégradation des pneumatiques.

Devant Ricciardo à deux reprises, Jean-Eric Vergne a réalisé les 17è et 15è temps des essais du Grand Prix de Malaisie.

La régularité avant tout
Plutôt serein, Jean-Eric. "Je pense que cela a été une journée positive, notamment en termes de fiabilité, ce qui est primordial" synthétise le pilote Toro Rosso, sous-entendant les problèmes de comportement puis d'échappement ayant conduit Ricciardo à l'abandon dimanche au GP d'Australie. "Nous nous sommes concentrés sur le long roulage et en avons quelques bons retours, ce qui est important, davantage que d'aller chercher les tours rapides". Ne cherchant pas la performance, Vergne a tout de même collé entre 2 et 3 dixièmes à Daniel Ricciardo, enregistrant des chronos à 2,3 et 2,1 secondes de la tête.


Un pneu. Beaucoup. Pas la folie.
"Pour demain, nous pourrons chercher à obtenir un meilleur rythme" affirme Vergne débarrassé du soucis de fiabilité. Or, un autre problème se pose. "La dégradation des pneus est très élevée, mais nous nous y attendions et c'est la même chose pour tout le monde" déclare le Français, "si toute la course se déroule sur le sec, la gestion des pneumatiques sera compliquée". Je n'ai pas encore beaucoup appris des pneus intermédiaires, à l'exception faite que conduire avec sous la pluie et avec le plein est très difficile ! La chaleur ? Je n'ai aucun soucis avec ça".

Les orages devant faire rage samedi à Sepang, Vergne devrait ne pas avoir à se soucier des pneus. Nous suivrons ses performances, comme celles des 21 autres pilotes, lors des essais et qualifications demain matin.