F1– GP Russie 2016 : Mercedes-AMG domine la première séance des essais libres

Voir le site Automoto

F1 - GP d'Espagne 2015 - Nico Rosberg
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-04-29T10:55:52.835Z, mis à jour 2016-04-29T10:59:28.526Z

Nico Rosberg devance de quelques dixièmes Lewis Hamilton, lors des essais libres de ce vendredi matin, en amont du GP de Russie, qui ont eu lieu à Scotchi.

 Faut-il donner le titre de champion à Nico Rosberg où faut-il attendre encore deux GP pour la forme ? 


 Nico Rosberg : suprême leader 

Les Grand Prix passent et se ressemblent étrangement. Lors des premiers essais libres du Grand Prix de Russie qui ont lieu à Scotchi. Nico Rosberg au volant de sa Mercedes a été le plus rapide aux essais libre. Avec un chrono de 1'38''127, le pilote allemand devance son coéquipier britannique Lewis Hamilton de peu, moins d’une seconde. Un bel exploit de la part de l’anglais qui a effectué un tête-à-queue et un hors-piste. 


Il semble difficile de déloger Nico Rosberg de son statut, après 6 victoires consécutives en Formule 1, même le triple champion du monde reste dans son ombre. Juste derrière Lewis Hamilton, les Ferrari de Vettel et Räikkönen collent au train des Mercedes à respectivement 1 seconde et 048 centièmes et 1 seconde et 205 centièmes. 


 Étrangement celui qui a créé des émules lors des essais est classé sixième aux essais. En effet, tous les regards été tournée vers Ricciardo et son pare-brise ou « canopée » installé sur son monoplace Red Bull. Le pilote australien n’a pas fait long feu avec son système, il devait effectuer plusieurs tours mais au premier, il est rentré au stand. 


 Vettel le briseur de cœur 

Hier, lors d’une conférence en marge du Grand Prix de Russie ; Sébastien Vettel, le pilote de Ferrari a livré une anecdote plutôt cocasse. Lors du Grand Prix de Chine, qui s’est tenu à Shangai, le pilote de la Scuderia s’est accroché avec Räikkönen, son coéquipier afin d’éviter Daniil Kvyat, déboulant à l’intérieur du virage. A l’issue de la course, le pilote allemand a terminé second et prend son 81è podium de sa carrière. 


Mais l’accrochage n’est pas très bien passé du côté de la direction de Ferrari. Marchionne, présent au circuit de Shanghai a eu « une crise cardiaque » selon Vettel mais que les pilotes avaient tout de même « très bien limité les dégâts compte tenu des circonstances ». Vivement le Grand Prix de ce week-end !