F1 - Les excuses de Niki Lauda à Ferrari après sa critique déplacée

Voir le site Automoto

F1 GP Allemagne 2013 - Essais - Fernando Alonso Ferrari
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2014-07-25T07:38:00.000Z, mis à jour 2014-07-25T09:24:11.000Z

Après avoir été très critique à propos de Ferrari et notamment les performances de sa voiture, la légende Niki Lauda, président non-exécutif de Mercedes F1, a depuis présenté ses excuses à la Scuderia.

Volte-face de la part de Niki Lauda : le représentant de Mercedes F1 a tenu à présenter ses excuses à Ferrai après ses propos quelque peu mal-placés sur la monoplace de la Scuderia.

Lauda calme le jeu après ses propos déplacés
Il avait été direct, trop certainement, quand on lui a demandé de parler de la monoplace de Ferrari : « La Ferrari F14 T, c'est de la m**** » avait-il lancé. Depuis, il a mis de l'uea dans son vin et a tenu à nuancer ses propos. Mieux, il les a retiré selon la Gazzetta dello Sport : « Je m'excuse auprès de Ferrari, de son président Luca Cordero di Montezemolo et des tifosi. Je n'aurais pas dû utiliser ce mot. C'était mal et je m'en excuse. J'ai appelé le président pour m'expliquer. »

« J'étais beaucoup trop critique, pardonnez-moi »
Selon, lui il ne faisait que répondre à une question, et ses propos ont dépassé sa pensée : « Je n'ai pas lu l'interview qui a été publiée dans la presse espagnole, mais j'étais de toute façon beaucoup trop critique, pardonnez-moi. Je ne faisais que répondre à une question sur la différence entre la Mercedes, la McLaren et la Ferrari. J'ai expliqué que la Mercedes disposait d'un bon châssis et du meilleur moteur, que la McLaren était aussi équipée de ce moteur mais n'était pas une bonne voiture pour autant, et que la Ferrari avait des faiblesses dans les deux domaines. »

Mercedes champion dès ce week-end ?
Les excuses, bienvenues, de Niki Lauda arrivent alors que se disputent ce dimanche 27 juillet le GP de Hongrie. Un GP à l'issue duquel Mercedes, qui domine de la tête et des pieds la saison 2014 de F1, peut devenir, déjà, champion des constructeurs. Pour cela, l'écurie allemande aura besoin que ses deux pilotes, Lewis Hamilton et Nico Rosberg, se placent aux deux premières places de la course, et que Vettel et Ricciardo ne marquent pas plus de 8 points...

Le week-end s'annonce passionnant du côté du circuit de Hungaroring !