F1 : les femmes ne sont "pas assez fortes" selon Bernie Ecclestone

Voir le site Automoto

Bernie Ecclestone, au GP F1 d'Europe le 24 août 2008
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-04-20T10:42:46.124Z, mis à jour 2016-04-20T10:54:11.198Z

Bernie Ecclestone a, une nouvelle fois, fait une sortie remarquée en marge d’un événement. Selon l’argentier de la Formule 1, les femmes n’ont pas le physique pour piloter.

Il serait temps pour Bernie de passer la main… 


Bernie fait preuve, entre autres, de misogynie

Bernie Ecclestone affirme que les pilotes féminins ne seraient « pas pris au sérieux » en Formule 1. « Je ne crois pas qu'une femme aurait les capacités physiques pour conduire rapidement une F1 », estime le patron de la F1 qui a fait ses commentaires controversés lors d'une conférence à Londres. Il a ajouté que le président russe Vladimir Poutine « devrait être exécuté par l’Europe » et a exprimé son soutien pour le candidat présidentiel américain Donald Trump. 

Enfin, le papy de la Formule 1 a lancé que les migrants ne peuvent rien apporter aux Royaume-Uni. Pour rappel, le triple champion de F1, Lewis Hamilton est un Britannique, petit-fils de migrant. 


 Bernie Ecclestone, le roi de la controverse 

 En 2009, Bernie Ecclestone a fait l'éloge d'Adolf Hitler en le présentant comme un homme « qui a réussi à faire avancer les choses ». Sa dernière sortie sur les femmes a suscité beaucoup de réactions, à l’instar de Pippa Mann, pilote d’IndyCar. Il faut dire que seulement une femme a récolté des points de toute l’histoire de la Formule 1 : Lella Lombardi en 17 courses elle a engrangé 0,5 point. La dernière pilote en date de la catégorie reine, Susie Wolff a finalement pris sa retraite en novembre 2015 alors qu’elle était pilote essayeuse pour l'écurie Williams. 


 Pour la défense de Bernie Ecclestone, l’argentier de la F1 prédit toutefois que les femmes seront de plus en plus nombreuses à occuper des postes de direction dans tous les domaines: « Les femmes sont plus compétentes et elles n'ont pas d'egos démesurés », a-t-il conclu.