F1 : Ferrari boude les Français et choisit Giovinazzi comme troisième pilote

Voir le site Automoto

Antonio Giovinazzi
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-12-20T11:46:48.705Z, mis à jour 2016-12-20T11:46:55.124Z

En marge du repas de Noël, Sergio Marchionne, président de Ferrari, a confirmé qu’Antonio Giovinazzi serait le troisième pilote de la Scuderia en 2017. L’Italien a été préféré à Jean-Eric Vergne, Charles Leclerc ou Pierre Gasly.

Il suffit parfois d’être vice-champion du monde GP2 pour s’ouvrir de grandes portes. Antonio Giovinazzi ne dira certainement pas le contraire


Coéquipier et rival de Pierre Gasly dans l’antichambre de la Formule 1 cette saison, le jeune pilote de 23 ans a été nommé pilote réserviste pour la Scuderia et intégré la Ferrari Driver Academy. Il effectuera donc plusieurs séances de tests au cours de la saison prochaine, et devra boucler un programme au simulateur.

Une aubaine pour 2018 ?

Il pourrait également être titularisé chez Manor, son sponsor Jagonya Ayam s’impliquant dans l’écurie, ou chez Sauber, équipe dont les moteurs sont fournis par le constructeur italien. Giovinazzi a donc largement éclairci son avenir en catégorie reine, surtout que la fin de saison prochaine risque de libérer quelques baquets, avec le possible départ de Sebastian Vettel et la retraite annoncée de Kimi Räikkönen.


Vergne et Leclerc écartés

Il a surtout été préféré à Jean-Eric Vergne, qui occupait ce poste cette année, et à Charles Leclerc, pensionnaire de la Ferrari Academy et champion GP3 en 2016. Pierre Gasly, qui a enlevé le titre GP2 au jeune italien cette saison, n’a même pas été considéré par la marque au Cheval Cabré. Son futur est donc de plus en plus bouché.