F1 : Ferrari garde un oeil sur Grosjean et Bianchi

Voir le site Automoto

Romain Grosjean F1 Lotus 2012
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-29T17:09:00.000Z, mis à jour 2012-12-29T17:20:10.000Z

Luca di Montezemolo, le patron de Ferrari, suivra de près la saison de Romain Grosjean en vue d'une éventuelle place au sein de la Scuderia en 2014. Jules Bianchi ferait bien lui aussi de se montrer irréprochable.

Romain Grosjean et Jules Bianchi sont, avec des profils différents, deux pilotes susceptibles d'intéresser Ferrari à l'avenir.


Grosjean dans le viseur de di Montezemolo

La Scuderia Ferrari a un oeil sur Romain Grosjean. Récemment reconduit par Lotus pour la saison 2013, malgré un dernier tiers de saison 2012 délicat, le Français est dans le viseur de l'écurie italienne dans l'optique de la saison 2014. Luca di Montezemolo a confié au magazine allemand Auto Motor und Sport qu'il suivrait deux pilotes avec attention en 2013 : « Je suis très curieux de voir comment se comportera Hülkenberg avec notre moteur chez Sauber et aussi le jeune homme qui, sur le premier tour cette année, était parfois un peu trop rapide », a confié l'Italien, en faisant référence à Romain Grosjean.


Bianchi confirmé au sein de la Ferrari Driver Academy

Ce n'est pas le seul Français à être couvé du regard par les dirigeants de la firme italienne. Jules Bianchi est depuis un moment déjà dans les petits papiers de Ferrari. Pilote réserve pour l'écurie Sahara Force India en 2012 et vice-champion en Formula Renault 3.5 Series, Bianchi vient d'être prolongé au sein de la Ferrari Driver Academy pour 2013. Membre de l'académie depuis 2010, Bianchi retrouvera à ses côtés en 2013 Raffaele Marciello, Antonio Fuoco et Lance Stroll.


Bianchi toujours dans l'attente pour 2013

Sur la liste des prétendants au dernier baquet en Formule 1 chez Force India (réponse imminente de l'écurie indienne), Jules Bianchi se sait quoiqu'il arrive soutenu par Ferrari. Luca Baldisserri, chef de la Ferrari Driver Academy, l'a confirmé cette semaine. « Il est important pour notre projet que Jules atteigne son objectif, a-t-il déclaré. L'objectif est de lui offrir un bel avenir en tant que pilote Ferrari. » Là-aussi ; c'est l'horizon 2014 qui est envisagée.


Un pilote français au volant d'une Ferrari, ce n'est plus arrivé depuis Jean Alesi en 1995. Pour en trouver deux, il faut remonter à 1991 avec Jean Alesi et Alain Prost.