F1 : la FIA crée un panel d'experts pour analyser l'accident de Jules Bianchi

Voir le site Automoto

Le pilote français de Formule 1 Jules Bianchi (Marussia).
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-10-21T15:57:00.000Z, mis à jour 2014-10-21T16:39:55.000Z

Ce lundi 20 octobre, la Fédération internationale de l'automobile (FIA) a dévoilé les noms qui composent son panel d'experts créé pour analyser l'accident du Français Jules Bianchi lors du Grand Prix de Formule 1 du Japon le 5 octobre 2014. Deux anciens directeurs d'écurie en font partie : Ross Brawn (ex-Mercedes et Ferrari) et Stefano Domenicali (ex-Ferrari).

Après le rapport remis le 10 octobre dernier par Charlie Whiting, directeur de course sur les grands prix, concernant une enquête ouverte sur les circonstances exactes de l'accident de Jules Bianchi survenu le dimanche 5 octobre lors du Grand Prix de Formule 1 du Japon, la Fédération internationale de l'automobile (FIA) en avait conclu que la situation avait été gérée en conformité avec le règlement lors de la course. Cela n'a pas empêché l'Organisation de créer un panel d'experts, dont la composition a été dévoilée ce lundi 20 octobre, afin de réfléchir aux améliorations à apporter en matière de sécurité.

>> La carrière de Jules Bianchi en Formule 1 resumée en dix photos

Brawn et Domenicali présents
Outre Peter Wright, président de la commission sécurité qui a reçu le rapport de Charlie Whiting, ce panel d'experts est composé de plusieurs noms pas inconnus du paddock et du grand public. Parmi eux figurent deux anciens directeurs d'écurie : Ross Brawn (ex-Mercedes et directeur technique de Ferrari) et Stefano Domenicali (ex-Ferrari).

L'ancien double champion du monde brésilien de Formule 1 Emerson Fittipaldi (aujourd'hui président de la commission FIA des pilotes) ou encore Gérard Saillant (président de la commission médicale de la FIA et de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière) font également partie du groupe.

Le panel d'experts aura pour mission principale de réfléchir à de nouvelles améliorations pour la sécurité des pilotes. L'encadrement des véhicules extérieurs devrait normalement être évoqué (nous l'espérons en tout cas). Ce travail de réflexions commencera dès cette semaine et se terminera par une présentation finale lors du prochain Conseil mondial du Sport Automobile, le 3 décembre à Doha.

"Une lésion axonale diffuse au cerveau"
Pour rappel, Jules Bianchi est toujours en soins intensifs au centre hospitalier de Yokkaichi depuis son terrible accident survenu le dimanche 5 octobre 2014 lors du Grand Prix de Formule 1 du Japon. Le Français a violemment percuté la dépanneuse venue retirer la voiture d'Adrian Sutil sorti au même endroit un tour plus tôt à cause d'une piste rendue impraticable par un typhon qui s'est abattu sur la course.

D'après le dernier communiqué officiel de l'écurie russe Marussia en date du 14 octobre dernier, Jules Bianchi souffre toujours "d'une lésion axonale diffuse au cerveau" et se trouve "dans un état critique mais stable".

La composition du panel d'experts créé par la FIA

Ross Brawn : ex-directeur d'équipe Mercedes F1, Brawn GP, et ex-Directeur Technique de la Scuderia Ferrari.
Stefano Domenicali : ex-directeur d'Equipe de la Scuderia Ferrari
Gerd Ennser : représentant en chef des commissaires FIA
Emerson Fittipaldi : président de la commission FIA des pilotes et commissaire FIA
Eduardo de Freitas : directeur de course du WEC
Roger Peart : président de la Commission des Circuits et Président et commissaire F1
Antonio Rigozzi : avocat, et juge à la Cour Internationale d'Appel de la FIA
Gérard Saillant : président de la Commission Médicale de la FIA et de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière
Alexander Wurz : président du GPDA et représentant des pilotes

Document Automoto : Jules Bianchi, un pilote français chez Ferrari (2011)