Dans l'actualité récente

F1 : La Formule 1 bientôt en Inde

Voir le site Automoto

F1 Japon 2011
Par Cyril LACARRIERE|Ecrit pour TF1|2011-10-16T17:01:00.000Z, mis à jour 2011-10-16T17:01:00.000Z

Pour la première fois de son histoire, la Formule 1 se déplacera en Inde à la fin du mois d'octobre. Une découverte excitante malgré plusieurs problèmes qui restent à régler.

Le grand cirque de la F1 foulera le sol indien pour la première fois à la fin du mois. Une toute nouvelle expérience pour les écuries et leurs pilotes que le manque de préparation ne devrait pas gâcher.

Début octobre, quelques rumeurs persistantes sont venues d'Inde, affirmant que tout n'était pas encore prêt à New Delhi pour accueillir le premier Grand Prix de l'histoire du pays. Rumeurs démenties par Hermann Tilke, concepteur de ce tracé comme de la majorité des nouveaux circuits : «Il n'est pas infondé de dire que certaines parties des infrastructures requièrent encore du travail. Mais c'est quelque chose qui est vrai partout ailleurs aussi. Je suis très satisfait, et je pense que le résultat se suffira à lui-même.»


Le grand argentier de la Formule 1 se veut rassurant. Il n'y a pas de problème de taxes de séjour, ni de problème de taxes à l'import et encore moins de problèmes de sécurité ou de retard. Bernie Ecclestone pratique comme d'habitude la méthode coué et ne veut rien entendre d'éventuels conflits locaux. Pourtant les agriculteurs qui ont cédé leurs terres aux promoteurs se disent spoliés, les infrastructures autour du circuit sont encore en travaux et le gouvernement indien semble toujours décidé à taxer les revenus annuels des écuries. Mais si Bernie dit que tout va bien, alors tout ira bien dans le monde magique de la Formule 1.


Kaun Chandock est le pilote réserver de Lotus depuis le début de la saison. Il a même déjà participé à plusieurs séances d'essais libres le vendredi. Mais pour le moment, aucune course à son actif. Une situation qui pourrait évoluer. La rumeur veut que Jarno Trulli ou Heikki Kovalainen ne soit forcé de lui laisser son baquet pour le Grand Prix indien. Une manière de promouvoir la F1 dans son pays. Chandock s'est même déjà dit «déçu» s'il venait à ne pas courir en Inde.