F1 : « La Formule 1 n’a jamais été pire » que cette année, pour Bernie Ecclestone

Voir le site Automoto

Bernie Ecclestone
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-02-23T12:50:47.605Z, mis à jour 2016-02-23T15:14:53.532Z

Après son dérapage « La F1 c’est de la merde », Le grand argentier de la F1 a fait une nouvelle sortie remarqué dans laquelle il tacle la Formule 1 actuelle et Jean Todt le patron de la FIA.

Le grand argentier de la Formule 1 n’y est pas allé de main morte (encore une fois) sur la compétition et son management.

Nouveau coup de gueule de Bernie Ecclestone

Lors d’une interview donnée au Daily Mail, Bernie Ecclestone continue de mettre à mal la F1 actuelle, comme prévisible, il a prié Jean Todt le président de la FIA de céder le contrôle de la compétition. Bernie démarre avec une tirade cinglante dont il a le secret :

«La F1 n’a jamais été pire [...] Je ne dépenserai pas mon argent aujourd’hui pour emmener ma famille voir un Grand Prix : Hors de question.»
, ça reste plus sympathique que le fameux «la F1 c’est de la merde !» lancé il y a quelques semaines par l’argentier.


Jeand Todt, Fernando Alonso, la « mafia des constructeurs », tout le monde y passe

Le président de la FIA, ancien directeur de la Scuderia en prend gentiment pour son grade, selon Bernie « Jean, malheureusement, est devenu un diplomate. Il a fait un très bon travail pour la sécurité routière [...] Mais son intérêt pour la Formule 1 s’est transformé en envie d’être président de la FIA [...] Il ne cherche pas à déstabiliser ». 

Ecclestone a poursuivi en décrivant la Commission de F1 comme un cartel, étant donné que les deux grands fabricants de moteurs ont effectivement un droit de veto pour écarter tous les changements jusqu'en 2020. En prime il veut sauver le soldat Alonso en faisant évoluer la grille de départ.  « Vous trouvez ça normal que Fernando Alonso, ancien champion du monde de F1, soit dans les dernières places de la grille de départ ? Est-ce acceptable qu’un pilote change de moteur, se qualifie à la troisième place et doive ensuite partir de la course à la treizième place ?»

Pour tenter de remédier à ce problème, il désire revoir le système de la grille de départ. «Le pilote le qui réaliserait le meilleur temps garderait sa pôle sur son palmarès sauf que pour la course, il partirait du 10e rang […] cela pourrait rendre les courses plus animées.»