F1 – GP Abu Dhabi 2016 : Hamilton ne voit pas l'intérêt de ralentir Rosberg

Voir le site Automoto

GP Espagne 2016 Hamilton Rosberg
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2016-11-24T17:16:34.757Z, mis à jour 2016-11-24T17:16:35.951Z

En marge du Grand Prix d'Abu Dhabi, dernière manche de la saison, les pilotes ont répondu aux questions des journalistes lors de la traditionnelle conférence de presse. Hamilton en a profité pour évoquer sa tactique de course.

Dimanche, la saison 2016 de Formule 1 va vivre sa dernière course. Et à l'occasion du Grand Prix d'Abu Dhabi, disputé sur le circuit de Yas Marina, les pilotes Mercedes, Nico Rosberg et Lewis Hamilton vont se battre pour le titre. Avant ce duel tant attendu, Hamilton accuse un retard de douze points. Et il a expliqué la stratégie qu'il devait adopter pour remporter un quatrième titre.

[F1 : Un tour de Yas Marina en 3D par Lewis Hamilton]

Éviter un duel avec Rosberg !

En arrivant à Abu Dhabi, Lewis Hamilton s'est montré catégorique. Il va tout faire pour distance son coéquipier Nico Rosberg plutôt que de s'engager dans un duel roues contre roues : « Mon seul objectif ce week-end est de gagner la course. Nico a fait la pole ici ces deux dernières années, il est très rapide. Je n'ai pas été aussi performant que possible, en revanche. Je vais faire de mon mieux ce week-end. »

« En termes de tactique en course, je veux être aussi loin devant que possible. Quand on a 18 ou 20 secondes d'avance, on inflige vraiment une gifle au gars qu'on essaie de battre. Pour moi, c'est plus important que de ralentir son coéquipier. Cela a peut-être l'air malin, mais ce n'est pas pratique à faire. Avec deux longues zones DRS, ce ne serait ni facile, ni sage », a-t-il ajouté. 

Une pole position cruciale

Lewis Hamilton estime également que le pilote qui partira en pole aura l'avantage à cause du tracé du circuit : « Je sais tout de l'Histoire de cette course, le positif et le négatif. Sur ce circuit, il n'y a qu'une trajectoire, notamment dans le premier secteur. Il faut aller plus d'une seconde plus vite au tour pour pouvoir dépasser. Du coup, c'est très difficile. C'est pour ça que je veux être en pole position. Je suis conscient que c'est difficile, mais je pense pouvoir y arriver. »

Une saison 2016 plus difficile

Et avant même la fin de la saison, Lewis Hamilton a été invité à en faire le bilan. Le Britannique reconnaît qu'il a rencontré des difficultés mais il est fier d'être toujours dans la course pour la couronne mondiale : « Le championnat ne s'est pas passé comme espéré, l'année 2016 n'a pas été merveilleuse, mais il y a de nombreux points positifs à relever pour la saison prochaine. La saison a été difficile, avec des hauts et des bas. Je suis vraiment parvenu à rester fort, à transformer le négatif en positif. Je suis très fier de ce que j'ai accompli. J'ai retourné la situation à mon avantage après avoir eu 43 points de retard. Cette année continue de me montrer que tout est possible avec le bon état d'esprit, et je vais conserver cette mentalité. »

F1, GP2, GP3 : le week-end des finales 2016 se jouera à Abu Dhabi

[Les monoplaces de Formule 1 en 2017]