F1 - GP Allemagne 2014 : certains pilotes espèrent la pluie

Voir le site Automoto

Fernando Alonso (Ferrari) lors de la conférence du GP F1 d'Australie le 13 mars 2014
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-07-20T08:03:00.000Z, mis à jour 2014-07-20T08:08:16.000Z

Jugées "hors de portée" par Fernando Alonso, les voitures motorisées par Mercedes devraient briller ce dimanche. Mais, en cas de pluie, il pourrait y avoir quelques surprises. La météo est d'ailleurs menaçante...

Lors des qualifications, les voitures motorisées par Mercedes ont une nouvelle fois dominé les débats et il suffit de regarder la grille de départ pour s'en convaincre. Ainsi, aux quatre premières places, nous retrouvons une Mercedes, deux Williams et une McLaren. Pour les battre dimanche, il faudra sans doute un miracle. Comme la pluie ?


Alonso ne se fait pas d'illusion
Vainqueur en 2010 et 2012, soit lors des deux dernières éditions à Hockeinhem, Fernando Alonso ne s'attend pas à faire la passe de trois. Selon lui, les Mercedes et les Williams sont tout simplement "hors de portée" et il devrait vivre une course compliquée d'après ses dires. "Notre voiture dégrade très rapidement ses pneus à cause de son manque d'appui. Le phénomène s'amplifie encore quand il fait chaud : les pneus glissent énormément, et il faudra choisir le bon nombre d'arrêts à observer. En outre, comme la météo est incertaine, il faudra être malin et bien anticiper si nous voulons nous mêler à la bataille." En somme, l'Espagnol, qui partira septième, prie pour la pluie et des températures fraîches.


Vergne : "Je ne dirais pas non à une petite averse"
A l'instar de Fernando Alonso, Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) n'est pas motorisé par Mercedes. Et comme il s'est loupé en qualifications (il n'a pas passé un train de gommes neuves en Q2), il espère quelques gouttes d'eau. "Je me consolerai avec ces quatre gommes neuves qui m'attendent pour la course et qui pourront sans doute m'être utiles, vu la dégradation que l'on va avoir s'il continue à faire chaud comme cela. Maintenant, s'il pouvait pleuvoir pour le départ ou durant le Grand Prix, je ne dirais pas non à une petite averse..."


Que disent les prévisions ?
Selon les prévisions météorologiques, le ciel est assez couvert dimanche matin, avec de gros intervalles nuageux menaçants. Des pluies faibles pourraient s'inviter dès 14h, avec un épisode très orageux en milieu d'après-midi. Toutefois, il devrait quand même faire très chaud à Hockenheim, avec une température pouvant atteindre les 29 degrés. Ces conditions incertaines ont de quoi redistribuer les cartes pendant la course.