F1 - GP Allemagne 2016 : Rosberg encore devant lors des essais libres 3

Voir le site Automoto

Nico Rosberg (Mercedes)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-07-30T10:30:40.887Z, mis à jour 2016-07-30T10:35:42.270Z

Désormais devancé par Lewis Hamilton au championnat du monde, Nico Rosberg compte inverser la tendance chez lui, en Allemagne, et a dominé la dernière séance d'essais avant le début des qualifications.

Dominateur lors de la journée de vendredi au volant de sa Mercedes n°6, Nico Rosberg a conclu la dernière séance d'essais libres en tête ce samedi matin sur le tracé de Hockenheim (Allemagne), théâtre de la 12e manche de la saison 2016 de Formule 1.

Insolite : Nico Rosberg cède à la mode du selfie… en pilotant


Les six premiers en 5 dixièmes de seconde !

Pour sa course à domicile, l'Allemand, désormais ex-leader du Mondial depuis sa défaite face à son coéquipier Lewis Hamilton lors du dernier Grand Prix de Hongrie, a parfaitement démarré son opération reconquête. Preuve en est : le double vice-champion du monde a tout le temps répondu aux assauts de son partenaire de garage, signant à chaque fois un meilleur chrono avec un très bon 1'15.738 comme meilleur tour.


Hamilton, justement, s'est rapproché à 57 millièmes, tout comme la concurrence, Daniel Ricciardo ne pointant qu'à 99 millièmes à bord de sa Red Bull n°3. Derrière, les Ferrari semble avoir retrouvé quelques couleurs puisque Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel ne sont respectivement qu'à 1 et 3 dixièmes du temps de référence. L'autre homme fort du championnat, Max Verstappen (Red Bull), complète ce top 6, à un peu plus de 4 dixièmes.


Coup dur pour Grosjean

Si la séance a été relativement calme, elle a malgré tout été marqué par un incident pour Romain Grosjean. Le Français a subitement perdu le contrôle de sa monoplace et a été contraint de changer la boîte de vitesse de sa Haas, ce qui le condamne à une pénalité de 5 places sur la grille de départ. L'autre fait majeur de cette séance concerne une nouvelle fois l'ex-pilote Lotus ainsi que Hamilton. Le triple champion du monde britannique a été relâché trop tôt par son équipe dans les stands et a failli s'accrocher avec son « camarade de jeu ».


L'incident a d'ailleurs été placé sous investigation par les commissaires de course et le pensionnaire de la Mercedes n°44 doit faire attention puisqu'il a déjà été réprimandé deux fois cette saison. En cas de troisième avertissement, il écopera d'une pénalité de dix places sur la grille. De quoi se tirer une balle dans le pied alors qu'il n'y a que 6 points d'écart entre l'Anglais et Rosberg dans la lutte pour le titre.


La suite des événements s'annonce donc tendue avec les qualifications qui démarreront cet après-midi à 14h, heure française.