F1 - GP Allemagne 2016 : Verstappen fustige le pilotage de Rosberg

Voir le site Automoto

Nico Rosberg (Mercedes) et Max Verstappen (Red Bull)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-07-31T15:51:57.929Z, mis à jour 2016-07-31T15:55:44.235Z

Troisième du Grand Prix d'Allemagne, Max Verstappen n'a pas mâché ses mots après un dépassement litigieux de Nico Rosberg pendant la course, ce dernier ayant finalement été pénalisé de 5 secondes.

De nouveau battu par son coéquipier et rival pour le titre Lewis Hamilton ce dimanche à l'occasion du Grand Prix d'Allemagne, 12e manche de la saison 2016 de Formule 1, Nico Rosberg n'a pas caché sa frustration après une journée cauchemardesque à bord de sa Mercedes et a été attaqué par Max Verstappen (Red Bull), qui lui reproche un pilotage trop rugueux.

Insolite : quand Hamilton déconcentre Rosberg au volant...


Rosberg : « Ma pénalité m'a surpris »

« C'est une course qui a été très difficile », a-t-il lâché au micro de nos confrères de Sky Sports. « Je ne sais pas ce qu'il s'est passé au départ. La voiture a beaucoup patiné et cela m'a surpris (…) Après, j'ai été pénalisé et cela m'a très surpris car je ne m'y attendais pas. Sincèrement, tout a été de travers aujourd’hui et cette pénalité m'a beaucoup coûté car sans cela, j'aurais sans doute fini devant les deux Red Bull », a-t-il ajouté au moment d'évoquer son dépassement litigieux sur Max Verstappen. Avant de conclure : « Etre 19 points derrière Lewis (Hamilton), ce n'est pas difficile à encaisser. Ce qui est difficile, c'est de perdre à domicile. Et cela va me prendre quelques jours à digérer ».


Wolff : « C'est un être humain »

Si la trêve estivale intervient donc au bon moment pour l'ex-leader du Mondial, il peut malgré tout compter sur le soutien de ses patrons, à commencer par Toto Wolff. « C'est la course automobile. Nous avons connu une très bonne course en Hongrie où nous craignions les Red Bull et chez nous, nous n'avons pas tous réussi avec une voiture en forme et une autre qui manquait de rythme », a lâché après la course le responsable de la compétition chez Mercedes. « Cela n'a pas toujours été comme ça et on l'a vu dans les dernières courses. Nico est un être humain dans la voiture ».


Verstappen : « Il n'a pas pris le virage ! »

Pas sûr que cela suffise à consoler le pensionnaire de la Flèche d'Argent n°6. D'autant qu'à l'instar de Lewis Hamilton après l'accrochage survenu en Autriche, Max Verstappen n'a pas manqué de souligner la défense trop rude de l'Allemand en piste. «  Il est allé loin et il a freiné vraiment tard ! A un moment, j'ai pensé qu'il allait me rentrer dedans donc j'ai ouvert la trajectoire et il n'a pas pris le virage (...) J'ai dû sortir de la piste sinon, nous nous serions accrochés... Lewis voit de quoi je parle », a-t-il lâché en conférence de presse.


Le rendez-vous est en tout cas pris à Spa Francorchamps dans un mois. Et le retour en piste promet d'être électrique.

Nico Rosberg et Marc Marquez en compétition de Motocross