Dans l'actualité récente

F1 - GP Austin 2016 : Lewis Hamilton souffle la pole à Nico Rosberg

Voir le site Automoto

CvZPgZXWAAAIXJf large jpg
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-10-22T19:36:32.609Z, mis à jour 2016-10-22T19:36:33.545Z

Lewis Hamilton a été un petit peu plus fort que Nico Rosberg dans l'exercice des qualifications à Austin. Les deux Mercedes partiront en tendres devant les Red Bull de Daniel Ricciardo et Max Verstappen.

9 à 8 : dans l’exercice des qualifications, Lewis Hamilton vient de reprendre l’ascendant sur Nico Rosberg, à la faveur de sa pole position obtenue sur le circuit d’Austin.

Rosberg se loupe au premier virage

Les deux Mercedes sont, comme toujours, dans un mouchoir de poche. Et, naturellement, c’est celui qui s’approche le plus du tour parfait qui l’importe. À ce petit jeu-là, Nico Rosberg a perdu gros dans le premier virage lors de chacune de ses tentatives en Q3. L’Allemand restait sur deux pole consécutives à Austin, il n’en signera pas une troisième, pour deux dixièmes concédés à un Lewis Hamilton très en forme sur un circuit où il s’est imposé à trois reprises ces quatre dernières saisons. On sait que le départ revêtira une importance toute particulière dimanche, mais cette performance doit redonner un peu de baume au cœur au triple champion du monde, qui a 33 points à regagner dans l’optique du championnat. Les deux rivaux démarreront le GP en tendres, à l’instar de Max Verstappen, alors que tous les autres partiront en super tendres.

Les Ferrari derrière les Red Bull

Les Red Bull s’étaient illustrées lors de la troisième séance d’essais libres, à laquelle ont à peine participé les Mercedes. Ce n’était finalement qu’un feu de paille puisqu’elles sont reléguées à plus d’une demi-seconde de Lewis Hamilton. Dans le duel des coéquipiers, Daniel Ricciardo a fait mieux que Max Verstappen. De leur côté, les Ferrari doivent se contenter de la troisième ligne, avec Kimi Räikkönen devant Sebastien Vettel. Nico Hulkenberg (Force India), Valtteri Bottas (Williams), Felipe Massa (Williams) et Carlo Sainz (Toro Rosso) complètent le top 10.

Grosjean éliminé dès la Q1

Romain Grosjean (Haas) rêvait sans doute meilleures 100ème qualifications de sa carrière. Car le pilote français n’est pas parvenu à hisser sa monoplace en Q2. Peu optimiste pour la course à domicile, il s’élancera depuis le 17e rang et tirait un bilan peu reluisant au sortir de la séance,  « On n'a pas de performance ce week-end. On savait qu'on était là. On souffre de l'équilibre de la voiture. On n’a pas réglé tous les problèmes ». Gêné, Jenson Button (McLaren) n’a pas vu la Q2 non plus. Fernando Alonso, lui, a signé le douzième temps, devant un Daniil Kvyat (Toro Rosso) recalé pour la Q3 le jour de l’annonce de sa reconduction… Son écurie appréciera.