F1 - GP Australie 2015 : Hamilton intouchable, Vettel (déjà) sur le podium

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton vainqueur en Australie
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-03-15T06:56:00.000Z, mis à jour 2015-03-15T07:09:10.000Z

Lewis Hamilton a facilement remporté la première course de la saison 2015. Sur le podium figurent également Nico Rosberg et Sebastian Vettel, déjà au top avec Ferrari. Le GP a été marqué par sept abandons.

Au terme d'un Grand Prix pauvre en spectacle mais riche en abandons, Lewis Hamilton (Mercedes), tranquille, a signé la 34ème victoire de sa carrière. Il termine devant son coéquipier Nico Rosberg et Sebastian Vettel, sur le podium dès sa première course chez Ferrari.

Un GP hécatombe
Onze, c'est le nombre de voitures ayant vu le drapeau à damier à Melbourne. En effet, plusieurs pilotes ont dû renoncer, bien avant l'extinction des feux d'ailleurs. Bottas (Williams), touché au dos, Kvyat (Red Bull), abandonné par sa boîte de vitesses, et Magnussen (McLaren), victime de son moteur, n'ont pas pu prendre le départ. Un départ ayant fait beaucoup de dégâts chez Lotus. Le coupable ? Sebastian Vettel, qui a un peu tassé Kimi Räikkönen mieux parti que lui. Piégé, le Finlandais est entré en collision avec Nasr arrivé à trois de front avec Pastor Maldonado, qui ne pouvait plus éviter le crash. Première safety car de la saison et un autre abandon dans la foulée : celui de Romain Grosjean, un souci sur son unité de puissance.

Mauvaise stratégie chez Williams, le chat noir de Räikkö et la folie chez Sauber
La Ferrari est bien née et la belle et prometteuse troisième place de Sebastian Vettel, acquise, notamment, sur une erreur de stratégie chez Williams (arrêt trop anticipé de Massa), n'en est pas la seule preuve. Même s'il n'a pas terminé le GP à cause d'une roue avant gauche mal fixée, Kimi Raïkkönen a livré une vraie prestation d'attaquant après avoir anticipé son premier pit stop pour chausser des tendres et cravacher, là où les hommes de tête se sont contentés d'un seul passage par les stands. Cela a failli payer et une hiérarchie se dessine déjà : Ferrari est la meilleure équipe derrière Mercedes.

Belle performance, aussi, chez Sauber. L'écurie, tourmentée par l'affaire Giedo van der Garde, a placé ses deux pilotes dans les points, avec la très belle cinquième place de Nasr, rookie, et la huitième d'Ericsson. Déception en revanche pour la Red Bull de Ricciardo, seulement sixième à domicile, et pour la Toro Rosso du jeune Verstappen, qui n'a malheureusement pas vu l'arrivée. Du côté de chez McLaren, Jenson Button termine bon dernier, seul pilote à ne marquer aucun point. Mais l'Anglais pourra toujours se consoler d'avoir vu le bout du tunnel après une préparation difficile.

Hamilton, tout en facilité
Chez Mercedes, c'est déjà la fête et il faut s'attendre à une domination totale de Lewis Hamilton et/ou Nico Rosberg dans les échéances à venir. Sur cette première manche, le double Champion du Monde est apparu facile et intouchable. L'Allemand est parvenu, de temps en temps, à se rapprocher (1.2s maximum, 2/3s de moyenne) mais il ne pouvait pas lutter contre la course en contrôle et maîtrise de l'Anglais, sur un nuage tout au long du week-end. Il n'y a plus qu'à espérer des duels plus disputés à l'avenir.