F1 - GP Australie 2015 : Hamilton s'empare de la première pole de la saison

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton en pole position devant son coéquipier Nico Rosberg (Mercedes) et Felipe Massa (Williams) aux Qualifications du GP F1 d'Australie à Melbourne le 14 mars 2015
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-03-14T07:19:00.000Z, mis à jour 2015-03-14T11:48:40.000Z

Comme en 2014, Lewis Hamilton (Mercedes) s'est adjugé la pole position à Melbourne. Mieux, le Champion du Monde en titre a écrasé la concurrence, y compris son coéquipier Nico Rosberg.

Vendredi avait souri à Nico Rosberg mais, samedi, c'est Lewis Hamilton qui s'est illustré au volant de sa Mercedes. En Q3, le double champion du Monde a collé près de six dixièmes à son coéquipier. Les autres écuries sont loin.

Q1 : McLaren, sans illusion
Après des essais 3 une nouvelle fois dominés par Mercedes, il ne fallait pas s'attendre à trop de surprise en qualifications. Surtout du côté de chez McLaren, dont la préparation tronquée a logiquement des conséquences dès la première course : Magnussen, remplaçant d'Alonso, et Button s'élanceront de la dernière ligne, juste derrière Ericsson (Sauber).

Devant, plusieurs teams, à commencer par Ferrari, ont chaussé les tendres très vite pour se mettre à l'abri. Pourtant, cela n'a pas suffi à battre les temps de Lewis Hamilton (1'28.586) et Nico Rosberg (1'28.906), tous deux en médiums sur une piste parfois piégeuse (surtout au virage 1).

Q2 : la sensation Sainz Jr.
En tendres, les Flèches d'Argent ont encore mis tout le monde d'accord, l'Anglais toujours devant l'Allemand. En revanche, dans le peloton, il faut souligner la performance de Carlos Sainz Jr., le rookie de chez Toro Rosso. Contrairement à Max Verstappen, son chrono a suffi pour se hisser en Q3, au grand dam de Kvyat, en souffrance avec sa Red Bull. Les Force India de Hulkenberg et Pérez, ainsi que la Sauber de Nasr, ont également été éliminées.

Q3 : la surprise Massa
1'26.327 : voilà le chrono, impressionnant, de Lewis Hamilton, déjà titulaire de la pole en 2014. Il a écrasé la concurrence, à commencer par Nico Rosberg, relégué à 0.596s. L'Allemand, coupable d'une sortie de piste dans sa première tentative, a pris une gifle. Ferrari aussi, d'ailleurs. On imaginait Vettel et Raïkkönen se partageant la deuxième ligne, c'était sans compter le retour de Felipe Massa (Williams), discret jusque-là. Le Brésilien s'intercale entre Mercedes et Ferrari et s'attend à une course disputée avec les monoplaces rouges.

Enfin, signalons la belle renaissance de Lotus, avec les neuvième et dixième temps de Romain Grosjean et Pastor Maldonado, derrière Sainz Jr.. Bottas (Williams), qui s'est loupé en début de Q3, et Ricciardo, sont respectivement sixième et septième.