F1 - GP Australie 2015 : L'affaire van der Garde menace Sauber

Voir le site Automoto

Giedo van der Garde
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-03-14T10:00:00.000Z, mis à jour 2015-03-14T10:00:00.000Z

Giedo van der Garde, pilote essayeur chez Sauber en 2014, réclame un poste de titulaire au sein de l'écurie cette saison. La justice lui a donné raison et l'affaire ne fait que commencer.

Pour la saison 2015, l'écurie Sauber a décidé d'aligner Marcus Ericsson (ex-Caterham) et Felipe Nasr, rookie brésilien. Problème : Giedo van der Garde (ex-Caterham), pilote essayeur en 2014, estime que son contrat avec l'écurie est toujours valable et, donc, il peut légalement prétendre à un poste de titulaire. L'imbroglio menace Sauber.

Contrat et super licence
A l'heure actuelle, Giedo van der Garde n'est pas en mesure de piloter une Formule 1 en Grand Prix. En effet, il ne possède plus de super licence et il n'y a que Sauber qui peut faire une demande de prolongation auprès de la FIA. Le pilote néerlandais, toujours sous contrat, a entamé une procédure judiciaire contre le team afin de trouver un accord. Cette semaine, la Cour suprême de l'Etat de Victoria a donné raison, par deux fois (mercredi puis jeudi en appel), à van der Garde, lui octroyant le droit de piloter pour Sauber dès le Grand Prix d'Australie. Juridiquement, l'écurie a donc plus de pilotes que de voitures disponibles.

Van der Garde a renoncé pour ce week-end
Fort heureusement pour Sauber, Giedo van der Garde a lâché du leste pour ce week-end. Sur son compte Facebook, il a déclaré, "Dans l'interêt du sport automobile, de la F1 en particulier, j'ai décidé d'abandonner mes droits à courir ce week-end, au Grand Prix de Melbourne. Comme je suis un pilote passionné, cette décision a été difficile pour moi. Cependant, je tiens à respecter les intérêt de la FIA, de Sauber, de Nasr et d'Ericsson."

Toutefois, cette affaire, qui fragilise Sauber, est loin d'être terminée, comme l'a précisé l'intéressé, "Mon entourage continuera de discuter avec Sauber en début de semaine prochaine pour trouver une solution acceptable à la situation actuelle. Je pense qu'un accord sera trouvé et j'informerai les médias une fois qu'il sera connu." En attendant, Ericsson et Nasr piloteront pour Sauber dimanche, en Australie.