Dans l'actualité récente

F1 GP Bahreïn 2015 : Hamilton invincible devant un Räikkönen déchainé

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-04-19T17:06:00.000Z, mis à jour 2015-04-19T17:15:12.000Z

Lewis Hamilton a remporté le GP de Bahreïn, mais pas devant Nico Rosberg. En délicatesse avec ses freins, l'Allemand a été battu par Kimi Räikkönen et sa stratégie décalée.

Lewis Hamilton a empoché sa troisième victoire de la saison, en quatre courses, à Bahreïn. Irrésistible, le pilote anglais termine devant Kimi Räikkönen qui, au terme d'une stratégie décalée, a battu Nico Rosberg pour le gain de la deuxième place. Coupable de trois erreurs, Sebastian Vettel n'est que cinquième.

Vettel loupe son départ, mais...
A l'extinction des feux, Sebastian, deuxième sur la grille et, donc, du mauvais côté de la piste, a eu un léger temps d'arrêt. Mais son mauvais départ n'a pas eu d'incidence pour lui. En revanche, Nico Rosberg, mieux parti mais tassé, en a fait les frais : Kimi Räikkönen en a profité pour le passer. Lors du premier relais, où on a quasiment pas vu Lewis Hamilton, l'Allemand a refait son retard, dépassant tour à tour les deux Ferrari. Mais la Scuderia avait un plan : l'undercut pour Vettel, une stratégie décalée pour le Finlandais (tendre-médium-tendre au lieu de tendre-tendre-médium).

Malheureusement, Sebastian Vettel a commis trop d'erreurs pour signer un nouveau podium. Il a même dû passer au stand une troisième fois pour changer son aileron avant, après un écart en piste l'ayant conduit dans les graviers. Son coéquipier, en revanche, a tout donné et, en s'arrêtant un tour plus tôt, il aurait même pu aller chercher la victoire. En fin de course, il a bénéficé d'un Nico Rosberg à l'agonie avec ses freins pour terminer deuxième, derrière un Lewis Hamilton aussi tranquille qu'intouchable. Pour le pilote Mercedes, c'est bien évidemment une nouvelle douche froide, surtout face à un coéquipier qui enfile les succès comme des perles.

Ricciardo casse son moteur après l'arrivée
Dans le peloton, signalons la bonne quatrième place de Bottas, qui sauve les meubles de Williams, victime d'un souci sur la monoplace de Massa, obligé de partir des stands. Le Brésilien termine quand même dixième. Chez McLaren, la onzième place de Fernando Alonso ne suffira pas à faire oublier les problèmes de Button, qui n'a même pas pu prendre le départ. Sixième à l'arrivée, Ricciardo (Red Bull) a eu la mauvaise surprise de casser son moteur après avoir franchi la ligne. Ouf. Romain Grosjean, lui, a réalisé un bon Grand Prix et remporte les points de la septième place.

Hamilton, plus que jamais leader
Qui arrêtera Lewis Hamilton ? Peut-être Ferrari, mais pas encore sur cette course, où les Ferrari auront néanmoins été très proches. Au final, la 36ème victoire de sa carrière lui permet de conforter son avance sur son dauphin, à savoir Nico Rosberg. La mauvaise opération est bien évidemment pour Sebastian Vettel, qui perd sa deuxième place. Sans surprise, Kimi Räikkönen grimpe dans le classement.