F1 - GP Bahreïn 2016 : Rosberg passe la cinquième

Voir le site Automoto

CfIb 6BWwAAIXVU large png
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-04-03T17:07:46.415Z, mis à jour 2016-04-03T17:07:47.254Z

Impérial, Nico Rosberg a remporté sa deuxième course de la saison à Sakhir. Mais Kimi Räikkönen a privé les Mercedes d'un énième doublé.

Auteur d’un départ canon, Nico Rosberg a signé une deuxième victoire cette saison à l'issue du GP de Bahreïn, sa cinquième de suite à cheval sur 2015 et 2016. L’Allemand, qui termine devant Kimi Räikkönen et Lewis Hamilton, réalise un début d’exercice parfait.

Pas de GP pour Vettel

La course avait commencé avant l’extinction ou, plutôt, n’aura jamais commencé pour Sebastian Vettel, lâché par son moteur durant le tour de formation, son premier abandon technique depuis qu’il est chez Ferrari. Depuis les stands, le malheureux a assisté au top départ de Nico Rosberg qui, depuis la partie sale de la piste, a pris le meilleur sur Lewis Hamilton. Pire, le pilote anglais a été percuté par Bottas au premier virage, une manœuvre qui a valu une pénalité au Finlandais de chez Williams. Il a aussi vu son coéquipier Kimi Räikkönen très mal s’élancer et de petits incidents çà et là lors du premier relais.

On n’a quasi pas vu Rosberg

Quand on ne voit pas un pilote à la réalisation, c’est que tout roule pour lui. Cela a été le cas pour Nico Rosberg, finalement assez tranquille durant toute la course. Sage dans sa stratégie (il a calqué celle de Kimi Räikkönen, qui a tenté l’undercut), l’Allemand n’a commis aucune erreur et ne s’est fait que deux petites frayeurs, durant ses pit stops 2 et 3. De son côté, Lewis Hamilton, malgré sa voiture endommagée, nous a encore gratifiés d’une remontée fantastique. Il a tenté un relais en médiums mais il s’en est finalement vite débarrassé… A l’arrivée, le triple champion du monde limite les dégâts avec un podium, tandis que Kimi Räikkönen prive les Mercedes d’un énième doublée.

5ème place pour Grosjean, 1 point pour Vandoorne

Si la lutte aux avants-postes n’a pas offert le suspense escompté, derrière, Romain Grosjean s’est battu pour obtenir une très belle cinquième place, très probante après la sixième  en Australie. Stoffel Vandoorne, lui aussi, a réussi son week-end. Meilleur que Button, qui a abandonné, aux qualifications, le prodige belge, hyper propre à Sakhir, a empoché le point de la dixième place. Un petit point pour le champion GP2 2015, mais un grand pas pour son éventuelle ascension en F1.

Le plein de confiance pour Rosberg

Les enseignements de Bahreïn sont assez nombreux. Le premier, c’est que Nico Rosberg est bel et bien rentré dans sa saison, là où il s’était montré fébrile l’an dernier à pareille période. Le deuxième, c’est que Lewis Hamilton vient de louper deux départs de rang, alors qu’il était parti depuis la pole position à chaque fois. La troisième, c’est que les Ferrai peuvent titiller les Mercedes, mais qu'il leur faudra améliorer la fiabilité. Quoiqu’il en soit, après deux GP, Rosberg compte 17 longueurs d’avance sur son coéquipier au classement général. Pour la confiance, il n’y a pas mieux.