F1 – GP Brésil 2015 : Rosberg s'offre une 5e victoire

Voir le site Automoto

F1   GP Brésil 2015   Nico Rosberg
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-11-15T15:45:38.341Z, mis à jour 2015-11-15T22:55:23.844Z

Nico Rosberg décroche son 5e succès de l'année au terme d'un Grand-Prix du Brésil mené de bout en bout. Le pilote Allemand devance son coéquipier Lewis Hamilton tandis que Sebastian Vettel complète le podium.

Au vu des écarts observés en qualifications, ce GP s’annonçait plutôt disputé entre les pilotes Mercedes. Lewis Hamilton avait en effet manqué de ravir la pole position à Nico Rosberg mais l’Allemand avait pu conserver son bien pour seulement 78 millièmes.

Les enjeux de la course

Rosberg avait averti ses adversaires : ce dimanche il ne voulait viser rien d’autre que la victoire. Il s’agissait de sécuriser sa 2e place au championnat, sachant que 21 points le séparaient alors de Sebastian Vettel, lequel avait perdu gros au Mexique en n’inscrivant aucun point. De son côté, Romain Grosjean -qualifié en 14e position suite à un tête à queue en Q2- avait à  de remonter au classement pour offrir le meilleur résultat possible à son pays, endeuillé par les attentats de Paris.
cœur

Le coup d'envoi

A l'extinction des feux, Lewis Hamilton se porte à la hauteur du poleman mais Nico Rosberg parvient à protéger sa position. Aucun changement à signaler à l'issue de ce premier tour au sein du top 4: les deux McLaren devancent les deux Ferrari. Valtteri Bottas, qui avait écopé d'une pénalité de trois places sur la grille pour non respect d'un drapeau rouge aux essais, pointe déjà en 5e position. Romain Grosjean, parti 14e, se retrouve quant à lui à la porte des points alors qu'une voiture est signalée en difficulté dans le secteur 2. Il s'agit de Carlos Sainz Jr, qui avait dû s'élancer des stands, après avoir rencontré des soucis dans son tour de mise en grille. La valse des arrêts débutera au 11e passage... sans conséquence sur le classement aux avant-postes. L'écart entre les Mercedes est alors d'une seconde mais Hamilton semble produire son effort pour revenir dans le sillage de son coéquipier.

La mi-course

Au 33e tour, Vettel se jette une deuxième fois dans la voie des stands, aussitôt imité par Rosberg puis par Hamilton. Le Britannique, qui pointait à une demi-seconde de la tête de course, perd le contact avec son adversaire. Raikkonen, seul pilote à ne pas être rentré, s'intercale entre eux mais de façon que très provisoire. Le Finlandais va rétrograder au 4e rang, à cause de l'usure de ses pneus. Derrière, Pastor Maldonado a encore frappé... Le Vénézuélien s'est montré un peu trop optimiste dans le premier freinage et a heurté la Sauber de Marcus Ericsson.

47 tours se sont écoulés, Raikkonen observe finalement son 2e arret alors que dans la foulée, Vettel, Rosberg et Hamilton, passent aux stands pour une troisième fois. Les positions demeurent inchangées. Grosjean est pour le moment crédité du point de la 10e place.

Mercedes signe un nouveau doublé

Les pilotes iront jusqu'au bout et malgré la pression subie à certains moments par Nico Rosberg, la hiérarchie n'évoluera plus. Mission remplie pour l'Allemand qui décroche son 5e succès de l'année. Et grâce à cette victoire, Rosberg est assuré de terminer vice-Champion du Monde. Le classement final est exactement identique à celui du départ aux quatre premières positions puisque Lewis Hamilton s'adjuge la 2e place devant Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen. Valtteri Bottas franchit la ligne d'arrivée au 5e rang. Suivent ensuite Nico Hulkenberg, Daniil Kvyat et Felipe Massa. Le pilote Williams sera malheureusement déclassé pour son épreuve nationale en raison de la température -et de la pression- trop élevée, mesurée sur ses pneus à quelques instants du départ. Le Français Romain Grosjean n'aura pas pu faire mieux que 8e. Max Verstappen et Pastor Maldonado complètent par conséquent le top 10.

Prochain rendez-vous avec la F1, le 29 novembre pour la finale sur le circuit d'Abu Dhabi.