F1 - GP du Brésil : Hamilton signe la dernière pole

Voir le site Automoto

F1 GP Brésil 2012 McLaren Hamilton
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-11-24T18:12:00.000Z, mis à jour 2012-11-26T09:07:41.000Z

En verve lors des essais libres, Lewis Hamilton (McLaren) a confirmé en qualifications. Vettel (Red Bull) signe le quatrième temps, Alonso (Ferrari) le huitième.

La lutte pour le titre s'annonce toujours aussi indécise entre Sebastian Vettel, quatrième sur la grille de départ, et Fernando Alonso, huitième.


Les McLaren un ton au-dessus
Dominatrices lors des trois premières séances d'essais libres, les monoplaces McLaren ont une nouvelle fois fait preuve d'une belle santé sur la piste d'Interlagos (Sao Paulo, Brésil) lors des qualifications. Le champion du monde 2008, Lewis Hamilton, a confirmé son aisance dans cet exercice particulier en signant un chrono de 1''12'458 à sa deuxième tentative. Son coéquipier Jenson Button, deuxième, lui a mené la vie dure avec un temps de 1'12''513. Comme prévu, les deux pilotes britanniques joueront donc un rôle clef dans la bataille pour le titre entre Sebastian Vettel (Red Bull) et Fernando Alonso (Ferrari).


Alonso se complique encore une fois la tâche
Pour l'Espagnol, la situation s'est encore un peu plus compliquée. Huitième sur la grille (1'13''253), quatre places derrière Vettel (1'12''760) qui, rappelons-le, compte treize longueurs d'avance au classement du championnat, il devra réitérer ce qu'il a à de multiples reprises réalisé en championnat cette saison : rattraper en course une mauvaise séance de qualifications. Son éventuel troisième titre de champion du monde ne passe que par là.


Vettel entrevoit la lumière
Pour Sebastian Vettel, l'équation se veut plus simple. Il lui suffit de contrôler la probable remontée de Fernando Alonso tout au long des 71 tours de course. Une tâche moins simple qu'il n'y paraît et qui demandera au pilote allemand de garder tous ses nerfs. Champion du monde en 2011, le leader de l'écurie Red Bull a déjà prouvé par le passé qu'il en avait les épaules et pourra compter, si besoin, sur son coéquipier Mark Webber (3e des temps des qualifs) pour lui ouvrir la voie du titre.


La course est à suivre en direct et en intégralité sur TF1 à partir de 17h.