Dans l'actualité récente

F1 – GP Canada 2016 : pour Hamilton, sa pole "n'était pas un super tour"

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton (Mercedes)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-06-12T07:10:17.338Z, mis à jour 2016-06-12T07:26:05.663Z

S'il est satisfait de démarrer devant tout le monde, le triple champion du monde britannique n'a pas caché une légère déception après sa performance d'hier sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Il a beau avoir signé la pole position en devançant son coéquipier Nico Rosberg et la Ferrari de Sebastian Vettel d'un souffle, il n'est pas pour autant rassasié. A l'issue des qualifications du Grand Prix du Canada, septième manche du championnat du monde 2016 de Formule 1, Lewis Hamilton a concédé qu'il aurait « pu faire mieux ».


Rosberg : « J'ai fait une erreur dans mon dernier tour »

« Franchement, ce n'était pas un super tour, a-t-il lâché au micro de Sky Sports. La journée d'hier s'est très bien passée mais aujourd'hui, je n'avais pas le même rythme. C'était suffisant. Mais pas autant que ce que j'espérais. Je pense que Nico a gagné du temps et j'en ai perdu. Mais ça allait, ça suffisait ! Je ne sais pas quoi dire d'autre, ce n'était pas ma meilleure pole position ».


De la prudence, donc, pour le triple champion du monde britannique, qui a battu son voisin de garage de 62 petits millièmes. « Le premier tour de Q3 était bon mais pas suffisant pour battre Lewis. Mais c'était un bon tour. Le suivant, j'ai essayé de faire encore mieux. Et j'ai fait une erreur, a reconnu Nico Rosberg, actuel leader du Mondial. Nous avons montré être les meilleurs, même sur ce circuit qui est très spécial. Pour demain, tout est possible. La météo s'annonce imprévisible ».


Vettel : « J'en ai peut-être trop voulu »

Troisième homme des qualifications derrière les intouchables Flèches d'Argent, Sebastian Vettel était quant à lui partagé entre satisfaction et déception après avoir échoué à un peu plus d'un dixième de la pole position. « Avant les qualifications, je pensais que ce serait possible, a avoué l'homme qui a signé le meilleur temps des essais libres 3. J'étais très content de mon dernier tour, j'en ai peut-être trop voulu dans le virage 10 et pas assez à la sortie du 6. Je voulais être en-dessous de 1'13 car je savais que je serais très proche. Je l'ai fait d'un dixième ».


Côté français, Romain Grosjean (Haas F1), seulement 15e sur la grille de départ, s'attend à un début de course difficile. « La base de la voiture est plutôt bonne mais il nous reste à aller chercher le grip avec des gommes neuves. Il faut que l'on travaille là-dessus car c'est ce qui nous a coûté pas mal de performance ces derniers temps (…) Pour le moment, nous ne sommes pas là où nous voudrions être ».


En tout cas, il y en a un qui est ravi de sa 10e position au départ de la course et c'est Fernando Alonso (McLaren-Honda). « Je suis très content. Ce fut une bonne surprise de me retrouver en Q3 aujourd'hui. Sur ce circuit, on ne pensait pas être si compétitif, c'est donc un bon cadeau et on verra où cela nous situera. Dans cette course, tout est possible ! ».


Réponse ce dimanche à partir de 20h, heure française.